FAO.org

Accueil > Médias > Nouvelles

Le Directeur général de la FAO entame une grève de la faim

Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon adhère à l'action

Photo: ©FAO/Giulio Napolitano
Jacques Diouf en grève de la faim dans le hall de la FAO à Rome

14 novembre 2009, Rome - Le Directeur général de la FAO Jacques Diouf, 48 heures avant l'ouverture du Sommet mondial sur la sécurité alimentaire au siège de l'Organisation à Rome, a entamé une grève de la faim de 24 heures afin de lancer un appel à l'élimination de la faim dans le monde et de témoigner sa solidarité avec le milliard d'êtres humains victimes de malnutrition chronique.

Il a invité "toutes les personnes de bonne volonté" à se joindre à lui dans une grève mondiale de la faim durant le week-end. Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a déjà annoncé qu'il adhèrera à la grève dimanche.

Afin de donner plus ample visibilité à son initiative, M. Diouf a entamé son jeûne hier soir à 20 h dans le hall du siège de la FAO, où il également passé la nuit.

Il a confié aux journalistes: "J'espère que ces gestes contribueront à renforcer la sensibilisation mondiale et à créer une pression de l'opinion publique pour garantir que ceux qui peuvent modifier cette situation soient en mesure de le faire."

Matelas de fortune

Le chauffage étant éteint durant la nuit dans les locaux de la FAO, M. Diouf s'est équipé d'une écharpe, d'un bonnet de laine et d'un manteau enfilé sur son pyjama. Avant de se coucher sur un matelas de fortune constitué de blocs de mousse, il a achevé sa journée de travail examinant et signant des documents et répondant aux appels téléphoniques.

"Nous disposons des moyens techniques et des ressources pour éliminer la faim dans le monde. C'est donc désormais une question de volonté politique, et la volonté politique est influencée par l'opinion publique", a déclaré M. Diouf.

"Je nourris l'espoir que ce geste, uni à d'autres, contribue à atteindre notre objectif de réduction du nombre d'êtres humains sous-alimentés; toutes les 6 secondes un enfant meurt de faim ou de maladie apparentée."

Grève mondiale

M. Diouf, qui a lancé l'appel à une grève mondiale de la faim lors d'une conférence de presse mercredi dernier, ne boira ni ne mangera jusqu'à 20h ce soir. Tous ceux qui souhaitent se joindre au jeûne peuvent le faire à tout moment ce week-end, décidant eux-mêmes des modalités.

A la question de savoir comment il avait passé la nuit, M. Diouf a répondu: "J'ai plutôt bien dormi. Le froid était le seul problème." En dehors de sa présence à l'ouverture du Forum des Organisations non gouvernementales, il restera à son poste de travail improvisé dans le hall de la FAO jusqu'en fin de journée.

Au cours d'une autre initiative, M. Diouf a lancé cette semaine une campagne contre la faim sur Internet. En cliquant sur la page http://www.1billionhungry.org/fr, quiconque peut signer la pétition pour que l'élimination de la faim et de la malnutrition soit la priorité absolue. 

Le Sommet mondial qui s'ouvre lundi à Rome adoptera une déclaration engageant la communauté internationale à éradiquer la faim dans les plus brefs délais et à concrétiser le droit à une alimentation suffisante pour tous.