FAO.org

Accueil > Médias > Nouvelles

Renforcement des bureaux de la FAO à Bridgetown, au Caire et à Tunis

Poursuite de la décentralisation en faveur des régions

Photo: ©FAO/Giulio Napolitano
Conseils aux paysans pauvres en Haïti
21 novembre 2009, Rome – Dans le cadre de l'effort de décentralisation, la FAO vient de passer des accords avec les gouvernements de la Barbade, d'Egypte et de Tunisie pour renforcer les capacités de ses bureaux décentralisés afin de répondre aux attentes de ses Etats membres de manière efficace et opportune.

Ces accords, qui prévoient des prestations supplémentaires de la part des pays hôtes, porteront les capacités techniques des bureaux de la FAO dans ces trois régions au niveau des bureaux d'autres régions ayant déjà bénéficié du renforcement de leurs capacités.

La FAO dotera de plus de moyens techniques les équipes basées dans les bureaux régionaux et sous-régionaux tandis que les gouvernements hôtes fourniront experts nationaux et autres ressources.

On s'attend à ce que les bureaux régionaux renforcés améliorent la capacité de la FAO à appuyer les gouvernements en ce qui a trait à la promotion de la sécurité alimentaire, au développement agricole et aux réponses aux urgences.

Actuellement, le bureau régional du Caire couvre tous les pays du Proche-Orient et d'Afrique du Nord. Une équipe technique multidisciplinaire sera établie dans ce bureau pour fournir un soutien plus ciblé à l'Egypte, à l'Iran, à l'Irak, à la Jordanie, au Liban et à la Syrie, ces pays n'étant pas couverts par des bureaux sous-régionaux.

Le bureau sous-régional de Bridgetown (Barbade), couvre les Caraïbes alors que celui de Tunis couvre, outre la Tunisie, l'Algérie, la Libye, la Mauritanie et le Maroc.

“Les bureaux sous-régionaux seront des centres techniques d'excellence pour fournir un soutien rapide et plus efficace aux Etats membres”, selon M. Jacques Diouf, Directeur général de la FAO.