FAO.org

Accueil > Médias > Nouvelles

Un système d’administration foncière abordable

La Finlande et la FAO s’engagent à développer un logiciel Open Source d’enregistrement foncier

Photo: ©FAO
Les nouveaux systèmes d’administration des terres permettront de garantir la sécurité foncière
5 février 2010, Rome - La Finlande et la FAO ont convenu d'aider les pays à mettre au point des systèmes durables et abordables d'administration foncière afin d'améliorer la sécurité foncière et la gestion des terres en milieu rural comme urbain.

Le projet de 2,4 millions de dollars aidera les Etats membres de la FAO à tester et à adopter une technologie open source à faible coût pour améliorer la maintenance de leurs registres cadastraux. Il sera lancé dans 3 pays pilotes: Ghana, Népal et Samoa.

Une administration efficace

"Une administration foncière efficace et transparente joue un rôle important pour garantir la sécurité foncière des populations rurales et urbaines,'' indique Alexander Müller, Sous-Directeur général de la FAO.

"Le projet répond à une demande réelle dans un contexte où les administrations foncières manquent généralement d'outils logiciels adaptés et flexibles, indispensables pour une organisation efficace des cadastres et des processus d'enregistrement foncier", fait-il remarquer.

Le projet encouragera les systèmes informatiques à moindre coût permettant d'améliorer la transparence et l'équité de la gouvernance. L'introduction de systèmes de technologies de l'information pour l'enregistrement des droits fonciers est un des meilleurs moyens de réduire les pratiques corrompues et non transparentes de gestion des terres. En outre, des systèmes informatiques efficaces améliorent la structure et l'accessibilité des archives, facilitant les décisions informées et une plus vaste diffusion des données.

Les logiciels Open Source sont de plus en plus considérés comme alternative aux logiciels propriétaires, essentiellement à cause de leurs coûts réduits, de leur accessibilité et de leur grande adaptabilité. Le projet Open Source Cadastre and Registration (OSCAR) est la première initiative sérieuse appliquant des solutions de logiciel libre aux pays en développement.

"Une administration des terres efficace et transparente est un élément essentiel pour la sécurité alimentaire, la réduction de la pauvreté et l'utilisation durable des ressources naturelles, et est de plus en plus importante dans de nombreuses régions du monde en développement", souligne Paavo Väyrynen, Ministre finlandais du commerce extérieur et du développement.

"Comme les femmes constituent souvent le groupe le plus défavorisé en matière de droits fonciers, les problèmes de parité doivent être abordés avec attention durant tout le projet. Ce nouveau programme de la FAO reflète clairement les priorités de notre politique de coopération au développement, qui comprend la promotion de solutions à technologie avancée dans les activités de développement. Nous avons hâte de voir les résultats".

"Ces dernières années, la Finlande a multiplié ses partenariats avec la FAO. Elle est un partenaire actif dans le domaine de l'administration foncière dans plusieurs pays en développement, comme la Tanzanie/Zanzibar, le Cambodge, la Palestine, l'Ethiopie, etc.", ajoute M. Väyrynen.

Partage d'expériences

Le projet mettra au point des solutions de logiciel fonctionnelles pour des modules d'administration foncière adaptés aux contextes locaux. Par ailleurs, les structures institutionnelles seront renforcées pour la maintenance du logiciel.

Le résultat final sera une application OSCAR pleinement opérationnelle avec une communauté active d'utilisateurs en ligne, qui abaissera les barrières liées à l'utilisation des technologies de l'information par les pays en développement afin d'améliorer les systèmes d'enregistrement foncier et de renforcer la sécurité foncière.

Les expériences du Ghana, du Népal et de Samoa seront diffusées à grande échelle pour encourager d'autres Etats membres de la FAO à considérer les avantages des solutions de logiciel libre appliquées au développement de leurs administrations foncières.