FAO.org

Accueil > Médias > Nouvelles

L’Assemblée générale de l’ONU lance la Décennie d’Actions pour la Nutrition

La FAO salue la résolution : un appel à davantage d’actions internationales en matière de nutrition

Photo: ©FAO/Justin Jin
À Beijing, des clients achètent des produits frais

1er avril 2016, New York - L'Assemblée générale des Nations Unies a annoncé aujourd'hui le lancement de la Décennie d'actions pour la nutrition qui s'étendra de 2016 à 2025.

La FAO a salué cette décision, la qualifiant d'étape importante afin de mettre en œuvre des actions visant à réduire la faim et à améliorer la nutrition à travers le monde.

Aujourd'hui, près de 800 millions de personnes souffrent encore de malnutrition chronique et plus de deux milliards présentent des carences en micronutriments. Pendant ce temps, 159 millions d'enfants âgés de moins de 5 ans souffrent de retard de croissance, cela veut dire qu'ils sont trop petits pour leur âge. Environ 50 millions d'enfants dans la même tranche d'âge souffrent d'émaciation, cela veut dire qu'ils présentent un poids peu élevé pour leur taille. 1,9 milliard d'autres personnes sont en surpoids et 600 millions d'entre eux sont obèses. La prévalence de personnes en surpoids ou obèses est en hausse dans presque tous les pays.

La résolution d'aujourd'hui reconnait le besoin d'éradiquer la faim et de prévenir toutes formes de malnutrition dans le monde entier. La Décennie d'actions pour la nutrition permettra à un large groupe de protagonistes de travailler ensemble pour résoudre cela ainsi que d'autres questions urgentes liées à la nutrition.

La résolution demande à la FAO et à l'OMS de diriger la mise en œuvre de la Décennie d'actions pour la nutrition en collaboration avec le Programme alimentaire mondial (PAM), le Fonds international de développement agricole (FIDA), le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) et en impliquant des mécanismes de coordination tels que le Comité permanent de la nutrition du système des Nations Unies (UNSCN), ou encore des plateformes à intervenants multiples tels que le Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA).

La résolution invite également les gouvernements nationaux et les autres intervenants, dont les organisations internationales et régionales, la société civile, le secteur privé et le monde universitaire, à participer activement à cette initiative.

«Cette résolution place la nutrition au cœur du développement durable et reconnait que l'amélioration de la sécurité alimentaire et la nutrition est indispensable à la réalisation du Programme de développement durable à l'horizon 2030» a déclaré le Directeur général de la FAO José Graziano da Silva. «Les enfants ne peuvent pas profiter pleinement des avantages de l'école s'ils ne disposent pas des nutriments dont ils ont besoin; et les économies émergentes ne pourront pas réaliser pleinement leur potentiel si les ouvriers sont constamment fatigués à cause d'une alimentation déséquilibrée. C'est pouquoi nous saluons le lancement de la Décennie d'actions pour la nutrition et avons hâte de contribuer à son succès» a-t-il ajouté.  

Le Brésil, ainsi que d'autres pays dont l'Équateur, a parrainé le projet de résolution sur la Décennie d'actions pour la nutrition et a joué un rôle fondamental pour faciliter les négociations.

En présentant la résolution, coparrainée par 30 pays membres, Antonio de Aguiar Patriota, Ambassadeur et Représentant permanent du Brésil auprès des Nations Unies, a déclaré : «Nous considérons la Décennie d'actions pour la nutrition de l'ONU comme une véritable opportunité d'unir nos efforts et nos initiatives en vue d'éradiquer la faim et de prévenir toutes formes de malnutrition, éléments clés du Programme de développement durable à l'horizon 2030. Nous encourageons les agences de l'ONU, les pays membres, la société civile et le secteur privé à se joindre à cet effort collectif. Nous avons hâte d'entamer le processus, de partager les informations sur nos politiques nationales et de tirer des enseignements de l'expérience des autres.»

La résolution d'aujourd'hui s'appuie également sur la Déclaration de Rome sur la nutrition et le Cadre d'action adoptés lors de la Deuxième Conférence internationale sur la nutrition (CIN2), co-organisée par la FAO et l'OMS en novembre 2014.

Partagez