FAO.org

Accueil > Médias > Nouvelles

Haïti: à six mois du séisme, l’agriculture a toujours besoin d’aide

Les efforts de la FAO dans les zones rurales portent aussi sur la préparation aux ouragans

Photo: ©FAO/Thony Belizaire
Venir en aide aux agriculteurs les plus vulnérables par la distribution de semences de qualité

15 juillet 2010, Port-au-Prince/Rome - Si l'aide alimentaire d'urgence et les intrants agricoles ont permis de conjurer une crise alimentaire après la catastrophe qui a frappé Haïti, le manque de fonds pour l'agriculture continue à paralyser, six mois après le séisme dévastateur, les initiatives en faveur de la sécurité alimentaire, de la production vivrière locale et des opportunités d'emploi dans les zones rurales.

Zones rurales négligées

"Les interventions se sont concentrées essentiellement sur l'aspect urbain de la crise, mais la communauté internationale ne doit pas négliger les zones rurales si elle veut surmonter les conséquences dévastatrices du séisme", a souligné Etienne Peterschmitt, Coordonnateur en chef des urgences et de la réhabilitation pour Haïti.

"Il faut de toute urgence accroitre les investissements dans l'agriculture et créer des emplois dans les zones rurales pour endiguer le flot de personnes déplacées vers Port-au-Prince et soutenir la sécurité alimentaire dans toute l'ile".  

La FAO et le Ministère de l'agriculture ont distribué des intrants agricoles pour la campagne de printemps à 72 000 familles dans les zones victimes du tremblement de terre ainsi que les zones rurales accueillant les populations déplacées. La campagne de printemps assure 60 pour cent de la production agricole de l'ile. Cette assistance a permis à plus de 360 000 personnes de produire leur propre nourriture et de vendre les excédents pour couvrir les dépenses de santé et d'éducation.

La FAO et le Ministère de l'agriculture sont les chefs de file du Groupe agriculture, un mécanisme de coordination des Nations Unies qui pilote les efforts de reconstruction de l'agriculture à Haïti. Le Groupe agriculture, qui compte plus de 170 ONG et organisations internationales, envisage de fournir pour la campagne de semis d'été des outils, des engrais, des pompes à eau et des semences de qualité à 80 000 familles rurales supplémentaires, afin accroître la production vivrière locale.

Par ailleurs, 10 000 ménages recevront une aide en culture maraichère dans le cadre de l'intervention d'agriculture urbaine de la FAO dans les zones bordant Port-au-Prince, Ganthier et Cabaret.

"Immédiatement après la catastrophe en janvier, nous avons ciblé les zones directement frappées par le séisme", a précisé Cristina Amaral, Chef du Service des Operations d'urgences à la FAO. "Maintenant, nous nous concentrons sur l'aide aux familles d'accueil dont les mécanismes d'adaptation ont été mis à rude épreuve par l'afflux de personnes déplacées au sein de leurs communautés, ainsi que sur la planification préalable en vue de la saison des ouragans".

Le travail de reconstruction du Groupe agriculture en Haïti a pour but général de soutenir la production vivrière locale et la commercialisation dans les zones rurales, l'agriculture urbaine, la reforestation et la réduction des risques de catastrophes, afin de créer des emplois en milieu rural.

Ouragans à l'horizon

Face aux prévisions des experts qui annoncent une saison des ouragans plus virulente cette année, la FAO et le Groupe agriculture collaborent également avec le Ministère de l'agriculture et le Département de protection civile pour garantir la préparation des agriculteurs.

Ils constitueront des stocks de semences et d'outils dans des points stratégiques des zones sujettes aux ouragans, pouvant être facilement déplacés si nécessaire. Avec l'assistance du Japon et de l'Espagne, 250 tonnes de semences de haricots et de maïs, plus de 50 000 outils, ainsi que 5 400 kg de semences de légumes et 650 tonnes d'engrais y seront emmagasinés.

En outre, la FAO apporte une contribution active à la Coordination nationale pour la sécurité alimentaire du gouvernement, afin de renforcer le réseau d'information sur l'agriculture et la sécurité alimentaire, et partager les informations utiles avec les principaux partenaires intervenant dans le relèvement de l'agriculture dans le pays.

Mission d'évaluation des récoltes

Une mission conjointe FAO/PAM d'évaluation des récoltes et des disponibilités alimentaires est en train d'achever un rapport faisant état de ses conclusions tirées des visites de terrain effectuées dans les régions agricoles de tout le pays. Le rapport, qui paraitra début aout, portera sur les perspectives de récolte de 2010 et la situation de la sécurité alimentaire dans les zones frappées par le séisme et les communautés d'accueil des personnes déplacées.