Canada/FAO: Des fonds supplémentaires pour un travail clé sur la sécurité alimentaire

Ces ressources viendront renforcer les budgets du Codex Alimentarius et de la Convention internationale pour la protection des végétaux

23 janvier 2017, Rome - Le Canada a annoncé aujourd'hui qu'il ferait don d'un million de dollars supplémentaires aux organismes internationaux en charge de développer les normes liées à la sécurité alimentaire et à la protection des plantes.

M. Lawrence MacAulay, ministre canadien de l'agriculture et d'Agri-Food a informé M. José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO, de cette décision, alors que les deux responsables se trouvaient à Berlin dans le cadre de leur participation à des réunions de haut niveau, dont celle des ministres de l'agriculture des pays du G20 qui s'est tenu dimanche.

Ce nouvel investissement servira le pôle scientifique et technique du Codex Alimentarius, chargé de développer les normes liées à la sécurité alimentaire. Il contribuera également au travail de la Convention internationale pour la protection des végétaux et à celui de l'Organisation mondiale de la santé animale pour leurs efforts visant à promouvoir un environnement commercial  à fondement scientifique, juste et sain.

«La réunion a confirmé les bonnes relations qu'entretiennent la FAO et le Canada sur des questions d'intérêt commun et sur les défis mondiaux rencontrés dans la lutte contre la faim et la malnutrition», a déclaré M. José Graziano da Silva. Le Canada a accordé une attention particulière à des sujets tels que le genre ou encore la biotechnologie.

L'annonce de cette nouvelle contribution s'est déroulée peu après la Conférence des ministres de l'agriculture, qui s'est tenue à Berlin, et au cours de laquelle les ministres de l'agriculture issus du monde entier ont approuvé un communiqué identifiant les mesures à prendre par les différents pays afin de réduire l'impact de l'agriculture sur la qualité et la quantité de l'eau, et d'améliorer l'accès à l'eau.

Le engagements politiques du Canada

«Le Canada, qui fait partie des 10 plus importants pays contributeurs de la FAO en 2016, s'est fermement engagé en faveur d'un approvisionnement en eau propre et ce, de manière durable et pour partager les informations et les technologies afin de permettre aux agriculteurs d'accroître leur production et de prendre des mesures visant à lutter contre la résistance aux antimicrobiens», a précisé M. MacAulay lors de la réunion du G20.

Lui, ainsi que plusieurs autres ministres du G20, ont fait une déclaration conjointe insistant sur le fait qu'il était essentiel d'encourager la durabilité et l'innovation afin de renforcer la sécurité alimentaire et l'accès à l'eau.

«Le Canada soutient pleinement l'attention particulière portée par les ministres de l'agriculture du G20 à l'utilisation de l'eau potable, la lutte contre la résistance aux antimicrobiens, la recherche et l'innovation», a indiqué M. MacAulay.

En 2015, le commerce bilatéral de produits agricoles et de fruits de mer du Canada avec les partenaires du G20 se chiffrait à 108,9 milliards de dollars.

Le pays est le plus important exportateur de légumineuses au monde, ces légumes nutritifs, riches en protéines, dont la culture contribue à la santé des sols. Joyce Boyce, chercheuse au sein du Ministère canadien, est l'une des Ambassadrices spéciales de la FAO pour l'Année internationale des légumineuses.

Selon La situation des marchés des produits agricoles, la valeur du commerce mondial des denrées alimentaires a presque triplé ces dix dernières années, soulignant l'importance des normes à fondement scientifique pour la sécurité alimentaire et le commerce.

Photo: ©FAO/Lea Plantek
M. Lawrence MacAulay, ministre canadien de l’Agriculture a rencontré M. José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO, à Berlin.

Partagez