FAO.org

Accueil > Médias > Nouvelles

Journée européenne du Match contre la faim

16 ligues européennes de football unissent leurs forces pour combattre la faim

Photo: ©FAO
La Journée réunira plus de 314 clubs de football professionnel dans 157 stades à travers l'Europe
20 octobre 2010, Rome - 16 ligues européennes de football dédiront leurs matches à la lutte contre la faim et la pauvreté en un grand spectacle de solidarité autour du ballon rond au cours de la Journée européenne du Match contre la faim du 22-24 octobre promue par la FAO et l'Association des ligues européennes de football professionnel (EPFL).

Les ligues appellent les supporteurs de football à signer la pétition en ligne exhortant les gouvernements à donner la priorité à l'éradication de la faim.

Le Projet 1 milliard d'affamés (1billionhungry) est une initiative de sensibilisation mondiale de la FAO et de ses partenaires. Depuis son lancement en mai, la pétition a attiré plus de 1,6 million de signatures. «Cela montre que partout dans le monde les gens sont profondément concernés par le sort des affamés du monde», a déclaré le Directeur général de la FAO Jacques Diouf. «Ils exhortent les gouvernements à prendre des mesures plus énergiques contre la faim et la pauvreté extrême».

'Fierté', c'est ce que ressent Emanuel Macedo de Medeiros, président de la EPFL, un sentiment partagé par les ligues, en organisant pour la deuxième année consécutive cette Journée Match contre la faim. «La EPFL est avec la FAO sur le front de la lutte pour le droit humain le plus fondamental: le droit à l'alimentation. C'est le devoir moral de notre génération», a-t-il affirmé.

Le football peut jouer un rôle puissant pour positionner le problème de la faim en priorité sur l'agenda international, a déclaré Frank Rutten, Directeur général du championnat néerlandais Eredivisie. «Malgré le fait que près d'un milliard de personnes à travers le monde souffrent de faim chronique, le problème semble être souvent oublié. Eredivisie soutient la Journée européenne du Match contre la faim, en travaillant en étroite collaboration avec nos collègues européens et en utilisant la puissance universelle du football pour accroître la sensibilisation et les progrès dans la lutte contre ce fléau.»

La Journée Match contre la faim organisée par la EPFL/FAO réunira les ligues de football professionnel, plus de 314 clubs de football professionnel jouant dans 157 stades à travers l'Europe. Des millions de supporteurs vont voir les joueurs, les entraîneurs et les arbitres souffler dans un sifflet jaune, symbole de la campagne qui signifie qu'il est temps d'arrêter les souffrances considérables provoquées par la faim chronique. Le sifflet jaune, et avec lui l'appel à l'action contre la faim, sera entendu de Lisbonne à Novossibirsk (Sibérie) et de Glasgow à Palerme.

«Nous adoptons une approche unifiée en matière de lutte contre la faim», a déclaré Tom Bender, président de la Fondation Bundesliga. «Le football a une grande responsabilité sociale que nous prenons très au sérieux. Ce week-end, toutes les grandes ligues européennes au sein de la EPFL utiliseront la présence collective des médias pour faire avancer la lutte contre la faim».

Les ligues et les clubs mettront respectivement en scène diverses manifestations pour sensibiliser le public dans le cadre de la Journée du Match contre la faim: en Espagne, les joueurs, y compris le joueur uruguayen Diego Forlan, qui a remporté le ballon d'or lors de la dernière coupe du monde, le champion du monde espagnol, Iker Casillas, et l'Argentin Lionel Messi, entreront dans le stade revêtus de maillots jaunes, la couleur de la campagne, en soufflant dans des sifflets, jaunes eux aussi. En Italie, tous les capitaines d'équipe et les arbitres porteront le sifflet jaune. En Russie, les joueurs entreront sur le terrain en maillot jaune avec le sifflet. Pour les matchs joués aux Pays-Bas, mais aussi pour la rencontre Bayern de Munich-Hambourg qui se jouera en Allemagne, un ballon sera signé par tous les joueurs et les arbitres siffleront dans les sifflets jaunes pour lancer la partie et arbitrer le match.

Certains footballeurs ont visité les pays affectés par la faim. «J'ai visité des projets de la FAO en Afrique», a déclaré Raúl González, Ambassadeur de bonne volonté de la FAO, joueur au FC Schalke 04 et ancien attaquant du Real Madrid. «J'ai vu que des solutions concrètes existent pour résoudre le problème de la faim. Il est inacceptable que toutes les six secondes un enfant meurt».

Ce sentiment est partagé par Hansi Mueller, l'ambassadeur de la Bundesliga. «Au cours de la visite de la EPFL dans un projet communautaire en Égypte de la FAO, j'ai vu les conditions désastreuses de centaines d'enfants souffrant de la faim. Le football a le pouvoir de mobiliser et sensibiliser l'opinion publique. Il est de notre devoir moral, en tant que personnalités publiques, de donner quelque chose en retour à la société, en soutenant des causes sociales comme celle-ci ».

L'ambassadeur de la ligue autrichienne Herbert Prohaska a déclaré: «Le but principal de la Journée du Match contre la faim est de montrer que nous pouvons tous lutter contre la faim et la pauvreté. Parce que partout dans le monde, les gens jouent au football, c'est un cadre idéal pour ce message.»

Dans un communiqué publié pour la Journée du match, la EPFL a déclaré que la lutte contre la faim est un «devoir moral de notre génération» et «le défi de notre civilisation». «La Journée du Match contre la faim est organisée de telle sorte que dans chaque stade, à travers l'ensemble de l'Europe, toutes les ligues membres de la EPFL, les clubs, les joueurs et les supporteurs de football puissent délivrer un message commun.

C'est un message qui utilise le pouvoir du football et demande à toutes les nations, tous les dirigeants et tous les gens de bonne volonté d'unir les efforts, de mobiliser les ressources et d'aider à gagner cette cause pour le droit de l'homme le plus essentiel et fondamental: le droit à la nourriture et à la dignité humaine». La déclaration exhorte les gens à signer la pétition de la campagne 1billionhungry.


Citations


M. Comninos Patrick, directeur exécutif de la Super Ligue Grèce: «Le football a le pouvoir d'augmenter la sensibilisation en aidant à considérer la faim comme un problème mondial. Plus d'un milliard de personnes à travers le monde sont touchées et sont menacés de sous-alimentation. Nous, à la Super Ligue Grèce, nous unissons nos voix à celles qui ont déjà signé la pétition en faveur du projet à www.1billionhungry.org et j'exhorte tous les supporteurs en Grèce à manifester leur soutien et leur solidarité».

Jerzy Dudek, joueur de football au Real Madrid et représentant de campagne pour la Ligue polonaise: «Si nous, les joueurs de football, sommes en mesure de soutenir une initiative aussi noble, alors, notre participation constitue notre première obligation. Je crois aussi en votre soutien et en votre engagement. La communauté du football européen est unie vers un objectif commun: la lutte contre la faim. Exercer une  pression sociale sur les personnes au pouvoir, tel est l'objectif que nous cherchons à atteindre».

Hristo Stoichkov, représentant de la Ligue bulgare: «Nous devons tout faire pour assurer aux enfants du monde entier l'amour et la nourriture dont ils ont besoin. C'est leur droit sacré».