FAO.org

Accueil > Médias > Nouvelles

Œuvrer ensemble pour soutenir le Japon et la communauté internationale

Déclaration commune FAO/AIEA/OMS sur les questions de salubrité des aliments suite à l’urgence nucléaire de Fukushima Daiichi

Photo: ©AFP/Yoshikazu Tsuno
Les autorités japonaises prodiguent des conseils aux consommateurs et aux producteurs quant aux mesures de sécurité sanitaire des aliments
23 mars 2011, Rome - La FAO, l'AIEA et l'OMS se sont engagées à mobiliser leurs connaissances et leur expertise à l'appui des efforts actuellement déployés par le gouvernement du Japon pour faire face aux questions de salubrité des aliments découlant des événements du 11 mars dernier.

Des informations supplémentaires sur la dimension des événements survenus au Japon au plan de la salubrité des aliments sont consignées dans une série de questions-réponses élaborées conjointement par la FAO, l'AIEA et l'OMS.

Depuis les événements du 11 mars, les pertes en vie humaine se comptent par milliers et un grand nombre de maisons et d'immeubles ont été endommagés ou détruits par le tremblement de terre et le tsunami. Les infrastructures de transport du pays ont également souffert et les terres cultivées ainsi que les installations aquacoles ont été dégradées ou anéanties.

Face à cette situation, une attention prioritaire est accordée à la fois aux dégâts subis par les réacteurs de la centrale d'énergie nucléaire, aux risques résultant de l'exposition humaine directe aux radiations et aux efforts visant à placer sous contrôle les installations en cause.

Les questions de salubrité alimentaire sont une dimension supplémentaire de l'urgence. Des échantillons de certains produits alimentaires recueillis sur des sites à la fois au sein de la préfecture de Fukushima et dans les zones adjacentes ont été contaminés par des matières radioactives.

Le Japon est doté de réglementations relatives aux limites réglementaires provisoires de radioactivité dans les aliments. Le contrôle des aliments est mis en œuvre, les mesures de la radioactivité dans les aliments sont en cours et les résultats sont communiqués au grand public. Les autorités japonaises prodiguent aussi des conseils aux consommateurs et aux producteurs en ce qui concerne les mesures de sécurité sanitaire des aliments.