FAO.org

Accueil > Médias > Nouvelles

Hommage à Miriam Makeba

De son vivant, elle dénonçait âprement la faim, la pauvreté et la violence

10 novembre 2008, Rome - La mort subite de la chanteuse sud-africaine et défenseur des droits de l'homme Miriam Makeba (76 ans) a emporté la voix d'un des soutiens les plus dévoués de la FAO, a déclaré aujourd'hui M. Jacques Diouf.

«Pendant presque une décennie, l'Ambassadrice de bonne volonté de la FAO Miriam Makeba a apporté un soutien actif au combat de la FAO pour réduire la faim et améliorer les moyens d'existence des plus pauvres de par le monde», a souligné le Directeur général de la FAO en apprenant le décès de Miriam Makeba.

«Mama Afrika combattait la violence, l'inégalité et la maladie qui condamnent tant de personnes, particulièrement les femmes et les enfants, à vivre dans des conditions de pauvreté extrême. Son énergie et son souci respectueux des plus vulnérables nous manqueront», a ajouté M. Diouf.

Miriam Makeba était Ambassadrice de bonne volonté de la FAO depuis 1999. Au fil des ans, elle a participé à une longue liste d'événements et de concerts organisés par la FAO, y compris des représentations en Afrique du Sud, en Jamaïque et en Espagne pour lever des fonds destinés à des projets TeleFood.

Elle prenait une part active à la plupart des campagnes de communication contre la faim organisées par la FAO, notamment à travers des interviews et des interventions remarquées dans les médias d'information.

En avril 2001, elle a visité des projets de réhabilitation agricole de la FAO au Mozambique, ce qui contribua à augmenter la visibilité et l'impact des activités de l’Organisation en Afrique.

Lors de sa dernière mission officielle au nom de la FAO, en mars 2008, elle s'est rendue en République démocratique du Congo pour visiter des projets d'urgence de la FAO destinés à venir en aide aux survivants des conflits armés et aux femmes et hommes séropositifs afin que ces derniers puissent nourrir leurs familles et améliorer leurs moyens d'existence grâce à l'agriculture.