FAO.org

Accueil > Médias > Nouvelles

Contribution accrue de l’Allemagne à la lutte contre la faim

14,2 millions de dollars pour la sécurité alimentaire, la foresterie et les biocarburants

Photo: ©FAO/Giulio Napolitano
M. Hans-Heinrich Wrede, Ambassadeur d'Allemagne auprès de la FAO (à gauche), et M. José M. Sumpsi, Sous-Directeur général de la FAO
3 décembre 2008, Rome - L'Allemagne a promis une rallonge de 11 millions de dollars pour financer différents projets FAO de lutte contre la faim. Avec ce montant, la contribution extrabudgétaire allemande pour 2008 devrait passer à 14,2 millions de dollars, soit le montant le plus élevé que l'Allemagne ait jamais accordé à la FAO en un an.

"Le soutien généreux de l'Allemagne nous permettra d'aider des milliers de bénéficiaires à améliorer leur sécurité alimentaire à long terme", a déclaré notamment M. José Maria Sumpsi, Sous-Directeur général de la FAO responsable du Département de la coopération technique. "Une telle contribution impulsera un élan majeur à notre vision d'une meilleure autosuffisance des communautés rurales".

"Notre coopération avec la FAO en appui à ces importantes interventions nous réjouit", a déclaré de son côté M. Hans-Heinrich Wrede, Ambassadeur d'Allemagne auprès de la FAO. "Deux de nos principales priorités du développement sont: des solutions durables à la réduction de la faim et de la pauvreté et la protection de l'environnement."

Les contributions de l'Allemagne permettent à la FAO d'entreprendre différentes initiatives de développement dans un grand nombre de pays, notamment en Tanzanie et au Sierra Leone.

Financé par le Ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement, un projet en faveur de la réduction de la déforestation au Ghana aide ce pays à mettre en œuvre l'"Instrument juridiquement non contraignant concernant tous les types de forêts" (*) qui fut adopté en mai 2007 par le Forum des Nations Unies sur les forêts.

Quatre autres projets FAO bénéficieront de financements octroyés par le Ministère fédéral allemand de l'alimentation, de l'agriculture et de la protection du consommateur. Ils concernent: le renforcement de la conservation forestière dans le bassin du Congo; le développement d'une entreprise de production de semences au Sierra Leone; le développement des systèmes alimentaires en République Unie de Tanzanie; et l'appui au développement interrégional des biocarburants.

(*) L'Instrument juridiquement non contraignant concernant tous les types de forêts a pour objet:
a) de renforcer l'engagement politique et les actions engagées à tous les niveaux pour la mise en oeuvre effective d'une gestion durable de tous les types de forêts et la réalisation des objectifs d'ensemble relatifs aux forêts;
b) de renforcer la contribution des forêts à la réalisation des objectifs de développement convenus au niveau international, y compris les Objectifs du Millénaire pour le développement, notamment en ce qui concerne l'élimination de la pauvreté et la viabilité écologique;
c) d'offrir une orientation pour l'action nationale et la coopération internationale.