FAO.org

Accueil > Médias > Nouvelles

L’Indice FAO des prix alimentaires est resté quasiment inchangé

Malgré une hausse des prix des céréales en août

Photo: ©FAO/Giulio Napolitano
Peu de changement des prix des produits alimentaires en août
8 septembre 2011, Rome - Les cours mondiaux des denrées alimentaires sont demeurés quasiment stables entre juillet et août 2011, selon l'Indice FAO des prix alimentaires publié aujourd'hui.

L'Indice a affiché en moyenne 231 points le mois dernier, contre 232 points en juillet. Cela correspond à une hausse de 26 pour cent par rapport à août 2010, mais à 7 points de moins que son record historique de 238 points atteint en février 2011.

Au sein de cet Indice, les prix des céréales ont grimpé, car même si la production céréalière devrait progresser, elle ne le fera pas au même rythme que la demande accrue, ce qui maintiendra les stocks à de faibles niveaux et les prix demeureront élevés et volatils.

L'indice FAO des prix des céréales s'est établi en moyenne à 253 points en août, en hausse de 2,2 pour cent (soit 5 points) par rapport à juillet, et de 36 pour cent par rapport à août 2010. Cependant, les prix plus fermes ont été en grande partie compensés par le recul des cours internationaux de la plupart des autres denrées de base prises en compte dans l'Indice des prix alimentaires, en particulier les matières grasses et les produits laitiers.  

Rebond de la production

Les hausses des prix des céréales s'expliquent par l'équilibre précaire de l'offre et de la demande, malgré les prévisions de hausse de la production. La production céréalière mondiale de 2011 est désormais estimée à 2 307 millions de tonnes, soit 3 pour cent de plus qu'en 2010, même si cette dernière estimation est inférieure de près de 6 millions de tonnes aux prévisions précédentes publiées en juillet.

Parmi les principales céréales, la situation de l'offre de maïs est source de préoccupation compte tenu des révisions à la baisse des perspectives de production, dues à la chaleur persistante qui a régné en juillet et en août aux Etats-Unis, premier producteur mondial de maïs.

Les prix moyens du blé ont également augmenté de 9 pour cent en août à cause de la demande soutenue de blé fourrager et de la diminution des approvisionnements en blé de qualité supérieure. Néanmoins, la production mondiale de blé devrait progresser de 4,3 pour cent (soit 28 millions de tonnes), seulement 4 millions de tonnes de moins que le record de 2009.

La production mondiale de céréales secondaires devrait atteindre un niveau record de 1 147,5 millions de tonnes, en hausse de 2,4 pour cent (ou 27 millions de tonnes) par rapport à 2010, en dépit de la baisse des perspectives de production du maïs aux Etats-Unis.

Hausse des prix du riz

Les prix du riz ont également progressé grâce au prix de référence du riz thaï qui a gagné 5 pour cent par rapport à juillet, sous l'effet d'un changement de politiques en Thaïlande, premier exportateur mondial de riz, où les cutivateurs achèteront le riz paddy à des prix supérieurs au marché. 

Les perspectives rizicoles s'annoncent toutefois favorables avec un nouveau record de production de 479 millions de tonnes, soit une hausse de 2,5 pour cent par rapport à 2010.

Faibles stocks

L'utilisation totale de céréales en 2011/12 devrait augmenter de 1,4 pour cent et être pratiquement en équilibre avec la production prévue en 2011. En conséquence, les stocks céréaliers mondiaux à la clôture des campagnes de 2012 demeureront vraisemblablement proches de leurs niveaux d'ouverture déjà bas. Seuls les stocks de riz devraient augmenter sensiblement, soutenus par la production record.

Les stocks de blé devraient tomber à leur plus faible niveau depuis 2009; ceux des céréales secondaires sont appelés à chuter également, avec les stocks de maïs qui dégringoleront à 124 millions de  tonnes, leur plus faible niveau depuis 2007. Vu l'équilibre précaire de l'offre et de la demande de céréales secondaires, le rapport stocks/utilisation devrait tomber à des niveaux sans précédent de 13,4 pour cent.

L'Indice FAO des prix des huiles/matières grasses a atteint en moyenne 244 points en août, signe d'une tendance à la baisse depuis le mois de mars, même s'il reste encore élevé en termes historiques.

L'Indice FAO des prix des produits laitiers a avoisiné les 221 points en août, en recul considérable par rapport aux 228 points de juillet et aux 232 points de juin, mais toujours supérieur de 14 pour cent à la même période de l'an dernier.

L'Indice FAO des prix de la viande a affiché 181 points en août, soit 1 pour cent de plus qu'en juillet.

L'Indice FAO des prix du sucre s'est établi en moyenne à 394 points en août, soit 2 pour cent de moins qu'en juillet, mais toujours 50 pour cent de plus qu'en août 2010.