FAO.org

Home > Sala stampa > News Article
Questo articolo non è disponibile in italiano.

Cliccare qui per chiudere il messaggio.

Davantage de recherches scientifiques afin de soutenir les politiques visant à améliorer l’accès à des régimes alimentaires sains

Le travail de la FAO et des institutions académiques mis en lumière lors du Symposium sur l’avenir de l’alimentation

10 juin 2019, Rome - M. José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO a insisté aujourd'hui sur le rôle clé jouées par les institutions académiques et celles de recherche qui aident les gouvernements à mettre en place des reformes politiques visant à s'assurer que tous aient accès à des régimes alimentaires sains et soient en mesure de prendre des décisions en toute connaissance de cause lorsqu'il s'agit de nourriture.

“ Une fois de plus, je souhaiterais insister sr le fait que la FAO est une institution du savoir. Nous ne menons pas de recherches donc nous dépendons de vous, le monde universitaire – nous basons notre travail sur ce que vous faites. De plus en plus, nous aimerions renforcer notre partenariat pour faire plus de choses ensemble et renforcer la coopération mutuelle ” a ajouté M. Graziano da Silva.

Il a insisté sur la nécessité d’apporter davantage de preuves scientifiques afin de soutenir les politiques et actions prises par les gouvernements en vue de lutter contre la malnutrition sous toutes ses formes.

Le Directeur de la FAO s'exprimait à l'ouverture du symposium international sur l'avenir de l'alimentation, qui a notamment vu l'organisation d'une table ronde avec des représentants du monde universitaire et la signature d'un accord de partenariat entre la FAO et sept universités et institutions de recherche.

Il s'agit notamment de l'Université américaine de Beyrouth, de l'Université de Californie à Los Angeles, de l'Institut Future Food, de l'Union des universités de la Méditerranée (UNIMED), de l'Université Johns Hopkins, de l'Université de Nottingham et de l'Université des Philippines Los Baños. Le nouveau partenariat a pour objectif, entre autres, de créer des programmes de recherche conjoints et des études de cas sur des thèmes variés tels que la sécurité sanitaire des aliments, l'accès à une nourriture saine et les maladies non transmissibles liées à l'alimentation et provoquées par la malnutrition.

Le partenariat permettra également de promouvoir le dialogue politique et d'améliorer les informations et le partage de connaissances dans des domaines divers tels que la sécurité alimentaire et la nutrition, la gestion durable des ressources naturelles et les politiques alimentaires urbaines.

M. Graziano da Silva a souligné le fait que les prévisions faisaient état d'une hausse de personnes obèses dans le monde qui dépasserait finalement le nombre de personnes souffrant de la faim, s'élevant actuellement à près de 821 millions. Il existe plusieurs facteurs sous-jacents contribuant à la pandémie mondiale d'obésité et aux carences en micronutriments. L'un des principaux facteurs est notamment la consommation élevée d'aliments hautement transformés. Ces derniers se basent sur des ingrédients artificiels qui contiennent des niveaux élevés de graisses saturées, de sucres raffinés, de sel et d'additifs chimiques.

Grâce à la présence de représentants issus de plus d'une vingtaine de pays, la table-ronde a été l'occasion de mieux appréhender les différents paramètres autour de l'avenir de l'alimentation d'un point de vue académique. Cette discussion a notamment bénéficié de la participation de RUFORUM en Afrique, de l'Institut international de recherche sur le riz, de l'université de Wageningue, de l'université de São Paulo, du centre international pour l'agriculture Biosaline et de l'université de Californie à Los Angeles, qui chacun à leur tour, ont exposé les défis liés à la sécurité alimentaire de leur région. La session a été suivie d'une discussion ouverte où les participants se sont penchés sur le rôle du monde universitaire en vue de combler les écarts de connaissances et d'identifier les besoins pour l'avenir de l'alimentation.

En savoir plus sur le symposium

Le Symposium sur l'avenir de l'alimentation comprend des tables-rondes sur des thèmes précis : la recherche, le manque de connaissances et les besoins liés aux systèmes alimentaires et aux régimes alimentaires sains, la gouvernance des systèmes alimentaires pour parvenir à des régimes alimentaires sains, le renforcement de la confiance des consommateurs dans nos systèmes alimentaires et les mesures à prendre en vue de transformer nos systèmes alimentaires. Le programme complet peut être consulté ici.

Photo: ©FAO/Pier Paolo Cito
Signature des protocoles d’accord entre le Directeur général de la FAO, José Graziano da Silva et les partenaires académiques lors du Symposium sur l’avenir de l’alimentation.

Share this page