Questo articolo non è disponibile in italiano.

Cliccare qui per chiudere il messaggio.

Les prix mondiaux des produits alimentaires progressent pour le septième mois consécutif en décembre

Sur l’ensemble de l’année 2020, l’indice FAO des prix des produits alimentaires a atteint son niveau le plus haut depuis trois ans

7 janvier 2021, Rome - En décembre, les prix mondiaux des produits alimentaires ont progressé pour le septième mois consécutif, produits laitiers et huiles végétales en tête, a signalé aujourd'hui l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture.

L'indice FAO des prix des produits alimentaires s'est établi en moyenne à 107,5 points en décembre, soit 2,2 pour cent de plus qu'en novembre. Pour l'ensemble de l'année 2020, l'indice de référence, qui suit les cours internationaux des produits alimentaires de base les plus couramment échangés, s'est établi en moyenne à 97,9 points, son niveau le plus haut depuis trois ans, ce qui représente une hausse de 3,1 pour cent par rapport à 2019. Il reste toutefois toujours inférieur de 25 pour cent à son niveau record atteint en 2011.

L'indice FAO des prix des céréales a progressé de 1,1 pour cent par rapport à novembre et, sur l'ensemble de l'année 2020, il enregistre une hausse de 6,6 pour cent par rapport à 2019. Les prix du blé, du maïs, du sorgho et du riz à l'exportation ont tous augmenté en décembre, notamment en raison d'inquiétudes concernant les conditions de croissance et les perspectives de récolte en Amérique du Nord, en Amérique du Sud et dans la Fédération de Russie. Sur une base annuelle, les prix du riz à l'exportation ont grimpé de 8,6 pour cent en 2020 par rapport à 2019, alors que ceux du maïs et du blé ont enregistré des hausses respectives de 7,6 et 5,6 pour cent.

L'indice FAO des prix des huiles végétales a gagné 4,7 pour cent en décembre et a atteint son plus haut niveau depuis septembre 2012. Le resserrement actuel de l'offre dans les principaux pays producteurs d'huile de palme et une forte augmentation des droits de douane à l'exportation en Indonésie ont ralenti les échanges internationaux de ces produits. Les prix internationaux de l'huile de soja ont augmenté, notamment en raison des grèves de longue durée en Argentine, qui ont eu des incidences sur les activités de broyage et la logistique portuaire. Ce sous-index a progressé de 19,1 pour cent en 2020 par rapport à l'année précédente.

L'indice FAO des prix des produits laitiers a progressé de 3,2 pour cent en décembre et a enregistré sa septième hausse mensuelle consécutive. Tous les produits de cette catégorie ont progressé en raison d'une forte demande mondiale à l'importation due à des inquiétudes concernant les conditions météorologiques en Océanie, qui pourraient être plus chaudes et plus sèches, ce qui aurait des répercussions sur la production laitière, ainsi qu'à une forte demande interne en Europe de l'Ouest. Toutefois, sur toute l'année 2020, l'indice des prix des produits laitiers a reculé de 1,0 pour cent en moyenne par rapport à 2019.

L'indice FAO des prix de la viande a gagné 1,7 pour cent en décembre, mais sur l'ensemble de l'année, il cède 4,5 pour cent en moyenne par rapport à 2019. Les cours de la viande de volaille ont rebondi en décembre, profitant d'une hausse de la demande à l'importation, en particulier au Moyen-Orient, de ventes internes conséquentes dans les principaux pays producteurs et des répercussions des épidémies de grippe aviaire qui touchent la production en Europe. Les prix de la viande de porc ont légèrement reculé, car des épidémies de peste porcine africaine ont entraîné une suspension des exportations allemandes vers les marchés asiatiques.

L'indice FAO des prix du sucre a reculé de 0,6 pour cent en décembre, après la forte augmentation enregistrée le mois précédent. Pour l'ensemble de l'année 2020, le sous-indice a progressé de 1,1 pour cent par rapport à 2019, sous l'effet d'une forte montée des importations de la Chine et d'une hausse de la demande de sucre raffiné de la part du secteur des produits alimentaires et des boissons en Indonésie, bien que cette pression à la hausse ait été infléchie par l'amélioration des perspectives de production au Brésil et en Inde.

Photo: ©FAO/Alessandra Benedetti
Du fromage Rabiola en Italie.