FAO.org

Home > Sala stampa > News Article
Questo articolo non è disponibile in italiano.

Cliccare qui per chiudere il messaggio.

L'Université agricole de Chine décerne le titre de Professeur Honoraire au Directeur général de la FAO

Les chercheurs chinois exhortés à soutenir la lutte contre la faim

Photo: ©FAO/Roberto Faidutti
Expert chinois en train de travailler avec un riziculteur ghanéen

3 octobre 2012, Beijing/Rome - Les scientifiques et les chercheurs doivent aider à transformer la situation sociale, environnementale, politique et économique des zones rurales où vit la majorité des affamés de la planète, a déclaré le Directeur général de la FAO José Graziano da Silva en s'adressant aujourd'hui aux étudiants et universitaires de l'Université d'agriculture de Beijing. Durant sa visite, M. da Silva s'est vu décerner le titre de Professeur Honoraire de l'Université.

"Dans les années à venir, pour nourrir le monde de manière durable, il faudra trouver des moyens d'augmenter la production vivrière et de la rendre plus efficace, tout en réduisant l'impact sur les ressources naturelles et financières", a souligné M. Graziano da Silva dans son discours à la plus grande et la plus importante université agricole chinoise.

"Nous comptons sur chaque nouvelle génération de scientifiques et de chercheurs - et sur chacun d'entre vous ici présent aujourd'hui - pour faire avancer l'innovation technologique et les échanges d'idées qui sont primordiaux dans ce processus", a-t-il ajouté.

Tout en remerciant l'Université pour sa nomination comme Professeur Honoraire, M. Graziano da Silva a tenu à souligner l'importance du monde académique dans la lutte contre la faim.

"La lutte contre la faim a besoin du monde académique, de ses connaissances, de ses idées et de sa pensée intellectuelle et morale. Mais les connaissances universitaires nous mènent beaucoup plus loin lorsque nous appliquons sur le terrain ce que nous apprenons à l'université et lorsque nous rapportons en milieu universitaire et dans nos activités de politique publique la connaissance traditionnelle qui existe sur le terrain. Pour ce faire, nous devons aller au-delà des murs de l'université", a déclaré M. Graziano da Silva.

Cet esprit m'a suivi tout au long de ma vie. C'est le même esprit qui existe à l'Université agricole de Chine et dans le pays lui-même, a ajouté le Directeur général de la FAO.

Au cours de sa première visite officielle à Beijing en qualité de Directeur général de la FAO, M. Graziano da Silva a décerné la Médaille Agricola au Premier Ministre chinois Wen Jiabao. En outre, la FAO et la Chine ont signé un protocole d'accord visant à renforcer leur coopération dans le pays et à élargir la participation de la Chine dans le programme de coopération Sud-Sud de la FAO.

La Chine nourrit 21 pour cent de la planète

M. Graziano da Silva s'est félicité des "réalisations remarquables" de la Chine qui nourrit 21 pour cent environ de la population mondiale et poursuit ses progrès dans l'agriculture, la foresterie, l'élevage, les pêches et la promotion du développement rural. Il a fait remarquer que la politique du gouvernement chinois s'est fixé comme priorités la sécurité alimentaire, le développement rural et urbain durable et l'amélioration des moyens d'existence - agricoles ou non - des populations rurales.

"Toutefois, à l'échelle mondiale, les succès remportés dans l'accroissement de la production vivrière n'ont pas suffi à vaincre la faim", a-t-il déploré. "Quelque 900 millions de personnes de par le monde sont confrontées quotidiennement à la faim, tandis que deux milliards d'individus sont victimes d'autres formes de malnutrition, y compris des effets nuisibles de la suralimentation".