FAO.org

Home > Sala stampa > News Article
Questo articolo non è disponibile in italiano.

Cliccare qui per chiudere il messaggio.

Le Conseil approuve l'éradication de la faim comme objectif premier de la FAO

L’Organisation plus déterminée que jamais à atteindre ce but, souligne le Directeur général

Photo: ©FAO/Giulio Napolitano
Le Conseil se réunit tous les six mois pour superviser le programme et le budget de l'Organisation
7 décembre 2012, Rome - Le Conseil de la FAO a approuvé, lors de sa session qui vient de s'achever, la modification de l'objectif premier de l'Organisation: désormais, il ne s'agit plus de réduire la faim mais de l'éradiquer complètement au niveau mondial.

«Cet engagement sans équivoque tourne nos regards vers là où ils devraient être, a déclaré M. José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO. «Nous ne pouvons accepter rien de moins que l'éradication de la faim, de l'insécurité alimentaire et de la malnutrition».

Le Conseil, qui se réunit tous les six mois pour superviser le programme et le budget de la FAO, a également approuvé les objectifs stratégiques qui guideront les activités de l'Organisation.

«Les objectifs stratégiques que vous venez d'approuver nous mettent sur la bonne voie pour apporter une contribution plus grande à l'éradication de la faim, de l'insécurité alimentaire et de la malnutrition», a encore dit M. Graziano da Silva lors de la séance de clôture des travaux du Conseil.

Le Directeur général a également remercié le Conseil d'avoir approuvé une stratégie visant à la promotion de la collaboration entre la société civile et la FAO.

«Aucun gouvernement ou organisation ne peut, à lui tout seul, vaincre la faim. C'est un objectif qui doit être adopté par tous. Les organisations de la société civile, le secteur privé et d'autres acteurs ont des rôles importants à jouer dans notre quête d'un monde libéré de la faim de manière durable», a ajouté M. Graziano da Silva.

D'autre part, le Conseil a modifié le Règlement général de la FAO afin d'assurer une transition plus harmonieuse lorsqu'une nouvelle administration est élue à la tête de l'Organisation

«Les nouvelles règles relatives à la période de transition garantiront que la FAO continuera à fonctionner et offrira au Directeur général entrant la souplesse nécessaire pour mettre en place les cadres supérieurs dont il ou elle aura besoin pour diriger l'Organisation», a expliqué M. Graziano da Silva.