FAO.org

Home > Sala stampa > News Article
Questo articolo non è disponibile in italiano.

Cliccare qui per chiudere il messaggio.

La Conférence de la FAO réunie à Tunis souligne la nécessité de mobiliser des ressources en Afrique

Cap sur l’objectif Faim Zéro 2025 pour l’Afrique, les jeunes et l’inclusion sociale

Photo: ©FAO/Giulio Napolitano
Créer des possibilités de faire des affaires dans l’agriculture pour générer des emplois et améliorer la sécurité alimentaire

28 mars 2014, Tunis – La Conférence régionale de la FAO pour l'Afrique, qui s'est tenue à Tunis (Tunisie) du 24 au 28 mars 2014, a conclu sa vingt-huitième session en réaffirmant son engagement envers la sécurité alimentaire et le développement durable.    

«Nous avons soutenu sans réserve l'Objectif faim zéro 2025 pour l'Afrique», a déclaré le Directeur général de la FAO, José Graziano da Silva, dans son discours de clôture.

Il avait à ses côtés le ministre tunisien de l'agriculture, M. Lassaad Lachaal, dont le pays prendra le relève du Congo et pésidera les travaux de la vingt-huitième Conférence régionale pour l'Afrique pendant les deux prochaines années.

Un rapport final adopté par la Conférence a reconnu qu'il était important que l'agriculture offre plus de possibilités de se lancer dans les affaires aux jeunes Africains pour promouvoir l'inclusion sociale, la sécurité alimentaire et le développement durable.

Les ministres africains de l'agriculture ont recommandé aux États Membres d'allouer des fonds réservés à l'emploi des jeunes dans les programmes en faveur de l'agriculture et du développement rural; ils les ont en particulier invités à investir pour renforcer les capacités techniques et entrepreneuriales des jeunes de la région et faciliter leur accès aux ressources productives clés, notamment à la terre et aux finances.

Table ronde ministérielle

Une table ronde ministérielle visant à examiner la suite donnée à la réunion de haut niveau sur le thème «Vers une renaissance africaine: un partenariat renouvelé en vue d'une approche unifiée pour en finir avec la faim en Afrique d'ici à 2025 dans le cadre du Programme détaillé pour le développement de l'agriculture africaine (PDDAA)» a permis d'échanger des informations sur les mesures prises pour en finir avec la faim en Afrique. Des conseils spécifiques sur les moyens de mobiliser des ressources additionnelles pour s'aider mutuellement ont été sollicités.    

La Conférence régionale a examiné le rapport sur les activités prioritaires de la FAO en Afrique, qui couvre les réalisations de l'exercice 2012-13, et les propositions pour 2014-15 et au-delà.

La Conférence a centré son attention sur les trois principaux domaines d'action prioritaires requis pour accélérer la transformation du secteur agricole et éradiquer la faim en Afrique, à savoir:

  • créer des conditions propices aux investissements du secteur privé national, y compris des petites exploitations agricoles et des exploitations familiales;
  • miser sur le renforcement de la productivité agricole et sur l'engagement constructif des jeunes, des petits exploitants agricoles et des agriculteurs familiaux; 
  • définir une approche pour renforcer l'efficacité du PDDAA en termes de création de capacités systématiques de suivi et d'évaluation, et d'action axée sur les résultats.   

M. da Silva a exprimé sa gratitude aux États Membres africains: «Vous avez résolument soutenu la nouvelle FAO telle qu'elle est aujourd'hui, ainsi que la manière dont nous faisons évoluer notre programme de travail pour obtenir des résultats concrets pour la région».  

«Vous avez confirmé les priorités régionales sur lesquelles vous souhaitez que la FAO se concentre, et ces priorités sont compatibles avec notre cadre stratégique global révisé», a-t-il souligné.   

La Côte d'Ivoire accueillera la prochaine Conférence régionale pour l'Afrique, en 2016.