FAO.org

Home > Sala stampa > News Article
Questo articolo non è disponibile in italiano.

Cliccare qui per chiudere il messaggio.

Le Zimbabwe pourrait cultiver davantage

L’UE et la FAO distribueront semences et engrais à 176 000 agriculteurs

Photo: ©AFP/Alexander Joe
La production des agriculteurs au Zimbabwe pourrait plus que doubler
14 septembre 2009, Harare/Rome -  Dans le cadre de ses efforts menés conjointement à l'Union européenne et visant à combattre la faim, la FAO a livré 26 000 tonnes de semences et d'engrais qui seront distribués à 176 000 petits paysans vulnérables du Zimbabwe, soit 10 à 15 pour cent des agriculteurs de subsistance du pays.


Chaque agriculteur recevra suffisamment de graines de maïs ou de sorgho et d'engrais pour semer une parcelle d'un demi-hectare. Ces ensembles d'intrants seront distribués à temps pour la prochaine campagne agricole qui démarrera fin septembre.

"Avec de bonnes pluies saisonnières, une mise en œuvre respectant les délais et une coordination efficace, la production des agriculteurs au Zimbabwe pourrait plus que doubler par rapport à la production nationale moyenne enregistrée l'année précédente", a indiqué Jean-Claude Urvoy, le Coordonnateur des urgences pour la FAO au Zimbabwe.

La Facilité alimentaire de l'UE et la crise mondiale

Dans le cadre de sa Facilité alimentaire, l'UE a engagé un milliard d'euros sur trois ans pour répondre sans retard et à vaste échelle au problème de la faim dans le monde exacerbé par la flambée des prix et la crise économique mondiale.

La Facilité alimentaire vise à combler le fossé entre aide d'urgence et aide au développement à moyen et long terme. Les fonds sont acheminés par le biais des institutions des Nations Unies et d'autres organisations. Au total, la FAO a reçu quelque 200 millions d'euros pour des projets à exécuter dans 25 pays, dont 15,4 millions d'euros destinés au Zimbabwe.

Selon l'Ambassadeur Xavier Marchal, Chef de la Délégation de la Commission européenne au Zimbabwe, "l'allocation de fonds au Zimbabwe facilitera la mise en œuvre de la Stratégie de redressement à court terme, à la suite de la visite du Premier Ministre Tsvangirai et de sa délégation à Bruxelles. Elle répond aux priorités du Gouvernement du Zimbabwe énoncées dans son Plan de redressement d'urgence à court terme (STERP)".

Des intrants inabordables pour les petits paysans

Au cours des prochaines semaines, les intrants seront chargés sur des camions et expédiés dans 21 districts du pays. La FAO a chargé 13 ONG d'effectuer les distributions.

Avec le concours du Ministère de l'agriculture, de la mécanisation et du développement de l'irrigation, les ONG offriront des services de vulgarisation et de formation aux agriculteurs visant à promouvoir les bonnes pratiques agricoles, et notamment les campagnes de semis en temps utile, l'application judicieuse d'engrais et l'importance du désherbage.

Selon M. Urvoy, "de nombreux agriculteurs du Zimbabwe ne peuvent se permettre d'acheter suffisamment d'intrants. Les intrants financés par l'UE servent à fournir une assistance aux agriculteurs d'autosubsistance vulnérables afin qu'ils puissent dégager un petit excédent de production à vendre pour se procurer des biens de première nécessité ou payer les frais de scolarité de leurs enfants".

La Facilité alimentaire de l'UE fait partie d'un plus vaste programme au Zimbabwe faisant intervenir toute la communauté humanitaire et visant à distribuer des intrants à 620 000 agriculteurs cette année. Les promesses de dons s'élèvent jusqu'à présent à plus de 41 millions d'euros (60 millions de dollars).

"L'accent sur les intrants cette année permettra à la FAO et à d'autres organisations de faire une véritable différence pour de nombreux ménages ruraux du Zimbabwe", a souligné M. Urvoy.

Parmi les autres pays recevant une aide de la Facilité alimentaire de l'UE par l'intermédiaire de la FAO figurent: Afghanistan, Burkina Faso, Burundi, Cambodge, Erythrée, Guatemala, Guinée-Bissau, Haïti, Jamaïque, Kenya, Lesotho, Liberia, Mozambique, Népal, Nicaragua, Niger, Pakistan, République centrafricaine, République Démocratique du Congo, Sierra Leone, Somalie, Sri Lanka, Togo et Zambie.