FAO.org

Home > Sala stampa > News Article
Questo articolo non è disponibile in italiano.

Cliccare qui per chiudere il messaggio.

La foresterie face au défi du changement climatique

Coalition des organisations mondiales pour gérer durablement les forêts

5 décembre 2008, Poznan/Rome – Pour garantir le rôle clé que les forêts gérées durablement peuvent jouer dans l’atténuation des effets négatifs du changement climatique, un nouveau cadre stratégique a été lancé à Poznan par 14 organisations internationales rassemblées au sein du Partenariat de collaboration sur les forêts.


Conçu pour les responsables politiques et tous ceux qui s’occupent de forêts dans le monde, le cadre stratégique souligne l’importance d’aider les pays à prendre des mesures pour atténuer et, parallèlement, s’adapter au changement climatique.

Parmi les mesures d’adaptation figurent la conservation de la diversité génétique, l’exploitation forestière à impact réduit et les politiques garantissant des réponses efficaces d’aménagement face au changement écologique.

Le nouveau cadre s'appuie sur la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (UNFCCC). Les forêts couvrent près d’un tiers de la surface émergée de la planète et représentent quasiment la moitié de son réservoir de carbone terrestre.

Selon l'Évaluation des ressources forestières mondiales de la FAO, le carbone total des forêts a été estimé à 633 gigatonnes en 2005, soit 160 tonnes de carbone par hectare. La déforestation, la dégradation des forêts et autres changements qui interviennent dans les forêts contribuent pour beaucoup (17,4 pour cent)  aux émissions de gaz à effet de serre, essentiellement dans les pays en développement tropicaux.

La déforestation est causée principalement par l’expansion de l’agriculture et du développement des villes et des infrastructures.


L’aménagement forestier

 “L’aménagement durable des forêts a un rôle stratégique fondamental à jouer pour parvenir à une atténuation des changements climatiques à long terme et à une adaptation efficace. Cela va bien au-delà de la gestion traditionnelle et comprend la conservation de la biodiversité, l’appui aux moyens d’existence, la fourniture de toute une gamme de biens et services forestiers, et des considérations liées à la gouvernance et au financement”, indique M. Jan Heino, Président du Partenariat de collaboration sur les forêts et sous-Directeur général de la FAO responsable du Département des forêts.

Les forêts jouent un rôle important dans l’atténuation du changement climatique par la séquestration, la substitution et la conservation du carbone. Ce rôle est fonction de leur gestion et de l’efficacité des politiques à l’échelon local, national et mondial.

Le bois est une ressource renouvelable et, lorsqu’il est tiré de forêts gérées durablement, il constitue un réservoir efficace de stockage du carbone. Si la récolte du bois réduit temporairement le stockage du carbone dans la forêt, une grande partie du carbone récolté peut être emmagasinée dans les produits forestiers durant de nombreuses décennies. 

Lorsque le bois est utilisé dans la fabrication de produits à long terme comme les habitations et le mobilier, la réduction des émissions de gaz à effet de serre est importante par rapport à d’autres matériaux plus énergivores et gros consommateurs de carbone comme le béton, l’acier, l’aluminium et le plastique.

Le cadre stratégique du Partenariat de collaboration sur les forêts entend fournir une réponse coordonnée du secteur forestier au programme mondial de lutte contre les changements climatiques. 

Sa force réside dans le fait qu’il a été créé conjointement et approuvé par les principales organisations forestières mondiales. Il sert de directives à tous les décideurs et praticiens forestiers du monde entier.