FAO.org

Home > Media > Notícias
This article is not available in Portuguese.

Click this message to close.

Le Prix Nobel de la Paix Mohammed Yunus appelle à adopter une nouvelle stratégie pour lutter contre la faim et les conflits

L’alimentation et l’agriculture sont les voies à privilégier afin d’instaurer la paix en République centrafricaine

21 mai 2019, Rome - Mohammed Yunus a appelé aujourd'hui à changer complètement notre manière de lutter contre les problèmes liés à la faim et aux conflits. Le Prix Nobel de la Paix s'exprimait lors d'un événement organisé au siège de la FAO, à Rome, soulignant les progrès réalisés par l'Alliance FAO-Lauréats du Prix Nobel de la Paix pour la sécurité alimentaire et la paix.

«Si vous continuez en empruntant toujours la même voie, vous obtiendrez toujours le même résultat, en particulier lorsqu'il s'agit de problèmes liés à la sécurité alimentaire, à l'agriculture et à l'environnement. A moins de réfléchir et de travailler de manière différente, nous ne pourrons résoudre ces problèmes», a déclaré M. Yunus.

Créée en mai 2016, l'Alliance FAO-Lauréats du Prix Nobel est un groupe composé de plusieurs lauréats du Prix Nobel de la Paix et dont la mission est de travailler à briser le cercle vicieux des conflits et de la faim.

La faim et les conflits sont liés de manière intrinsèque. Selon la FAO, plus de 60 pour cent des personnes souffrant de la faim vivent dans des zones de conflit. Au même moment, on constate de plus en plus de conflits ayant pour origine la compétition autour des ressources naturelles, nécessaires pour produire de la nourriture.

«Il n'y a pas de sécurité alimentaire sans paix et pas de paix durable sans sécurité alimentaire», a affirmé aujourd'hui M. José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO, aux participants de l'événement. «A chaque fois que le conflit prend de l'ampleur ou que la faim menace la paix, nous devons soutenir les communautés rurales vulnérables. Pour sauver des vies, nous devons également sauver les moyens d'existence», a-t-il ajouté.

Redonner espoir en République centrafricaine

L'événement d'aujourd'hui a fourni un bon exemple de nouvelle approche en vue de lutter contre les conflits et la faim. Un projet pilote visant à renforcer la paix en République centrafricaine travaille aux côtés des communautés chrétiennes et musulmanes en leur fournissant des formations à la production agricole, en développement des entreprises sociales et en encourageant le dialogue entre communautés dans le but de faciliter la cohésion sociale.

Le projet s'appuiera sur l'expertise de M. Yunus en matière d'entreprises sociales et notamment lorsqu'il s'agira d'encourager l'entrepreneuriat agricole, en particulier chez les jeunes. L'expertise de Mme Tawakkol Karman, militante yéménite pour les droits de l'homme et Prix Nobel de la Paix 2011, sera également précieuse lorsqu'il sera question d'encourager le dialogue inter-religieux en vue d'instaurer la paix.

Le projet pilote aura lieu sur des terres appartenant à l'Eglise catholique, situées hors de la capitale Bangui, où vivent près de 3000 personnes déplacées par le conflit.

«Les agriculteurs sont de très bons entrepreneurs», a précisé M. Yunus. Il a également déclaré que le projet en RCA démontrait que l'entreprenariat agricole pouvait aider à transformer les communautés et encourageait ses membres à rester plutôt que d'aller chercher de meilleures opportunités ailleurs.

Financé par le gouvernement italien, le projet est conçu par la FAO et mis en œuvre par la Coopération internationale italienne (COOPI).

L'action  de la FAO pour maintenir la sécurité alimentaire grâce à la paix 

Douze Prix Nobel de la Paix font actuellement partie de l'Alliance, notamment Mlle Nadia Mura, militante irakienne pour les droits de l'homme et lauréate du Prix Nobel de la Paix 2018 pour sa campagne contre le recours au viol comme arme de guerre et M. Juan Manuel Santos, ancien Président colombien, récompensé en 2016 pour ses efforts visant à mettre un terme aux 50 années de guerre civile dans son pays.

Le savoir-faire de l'Alliance a aidé la FAO à développer une politique d'entreprise afin de faciliter le processus de paix, en conformité avec le Programme de développement durable, lancé l'année dernière.

La FAO est aussi l'un des membres fondateurs du Réseau mondial contre les crises alimentaires qui rédige le rapport sur les crises alimentaires mondiales et dont la mission est également de coordonner les actions visant à lutter contre et à prévenir les crises humanitaires telles que les conflits. La FAO et le Programme alimentaire mondial informent également régulièrement le Conseil de sécurité de l'ONU sur la situation de la sécurité alimentaire dans les pays affectés par un conflit.

Ce travail contribue à la réalisation des Objectifs de développement durable, notamment l'Objectif 2 Faim Zéro d'ici à 2030.    

Photo: ©FAO/Alessia Pierdomenico
Le Professeur Mohammed Yunus du Bangladesh a reçu le Prix Nobel de la Paix en 2006 pour son travail visant à lutter contre la pauvreté par le biais du micro-crédit. C’est l’un des membres fondateurs de l’Alliance.

Share this page