FAO.org

Home > Mídias > Notícias
This article is not available in Portuguese.

Click this message to close.

La FAO et ses partenaires sollicitent un élan majeur pour réduire les pertes et gaspillages alimentaires

L’initiative 'SAVE FOOD': réduire les pertes alimentaires et renforcer la durabilité

Photo: ©FAO/Sia Kambou
Une grande partie des gaspillages alimentaires peut être réduite durant la transformation.
13 juin 2012, Rome - L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et des partenaires clés invitent les entreprises et organismes du monde entier à adhérer à l'initiative ‘SAVE FOOD', un effort mondial visant à réduire les pertes et gaspillages alimentaires.

Créée en 2011, l'Initiative SAVE FOOD a pour objectif de réduire les pertes et gaspillages alimentaires estimés à 1,3 milliard de tonnes chaque année, soit l'équivalent de près de mille milliards de dollars.

La campagne Save Food compte d'ores et déjà plus de 50 partenaires. La FAO, en collaboration avec Messe Düsseldorf GmbH, organisateur de foires commerciales, et Interpack, salon mondial de l'emballage, exhortent les partenaires du secteur privé ainsi que les organisations à but non lucratif intervenant dans toute la chaîne d'approvisionnement alimentaire à adhérer à cet effort et à apporter leur expertise.

Les nouvelles technologies, les meilleures pratiques, la coordination, et les investissements dans les infrastructures - de la production vivrière à la consommation - sont déterminants pour réduire les pertes et gaspillages alimentaires.

Développement durable

"Avec 900 millions de personnes victimes de la faim dans le monde et mille milliards de dollars en jeu, une action commune peut améliorer les moyens d'existence, la sécurité alimentaire et réduire l'impact sur l'environnement", déclare Gavin Wall, Directeur de la Division des infrastructures rurales et des agro-industries de la FAO.

Un tiers de la nourriture destinée à la consommation est jetée ou perdue, de même que les ressources naturelles servant à leur production. Les pertes et gaspillages alimentaires s'élèvent à quelque 680 milliards de dollars dans les pays industrialisés et à 310 milliards de dollars dans les pays en développement.

"Améliorer la sécurité alimentaire en réduisant les pertes et gaspillages d'aliments est un enjeu auquel nous devons tous nous atteler et qui sera au cœur des débats de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable Rio+20", souligne M. Wall.

"Un quart de la nourriture perdue ou gaspillée dans le monde permettrait de nourrir 900 millions de personnes affamées", affirme Robert van Otterdijk, Chef d'équipe de SAVE FOOD.

Impact de grande portée

Même si les pertes alimentaires ont lieu tout au long de la chaîne d'approvisionnement, les causes et leur impact varient en fonction des régions.

Dans les pays en développement, les pertes alimentaires touchent surtout les petits agriculteurs. Près de 65 pour cent de ces pertes surviennent durant les étapes de la production, de l'après-récolte et de la transformation. Par exemple, un projet en cours en Gambie adoptant l'approche « Un village-Un produit » aide les cultivateurs à réduire considérablement leurs pertes.

Dans les pays industrialisés, c'est au niveau des distributeurs et des consommateurs que se produisent les gaspillages alimentaires à cause d'une perception diffuse du jetable. Le gaspillage par consommateur oscille entre 95 et 115 kg par an en Europe et en Amérique du Nord, contre 6 à 11 kg en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud-Est.