FAO.org

Home > Media > Notícias
This article is not available in Portuguese.

Click this message to close.

La FAO évolue pour relever les défis actuels, déclare le Directeur général

Le Conseil de la FAO examine les propositions de politique générale

Photo: ©FAO/Giulio Napolitano
José Graziano da Silva (à gauche) s'adresse au Conseil
3 décembre 2012, Rome - Prenant la parole à l'ouverture de la session actuelle du Conseil de la FAO (organe directeur), le Directeur général, M. José Graziano da Silva, a remercié les membres de ce Conseil de leur soutien permanent aux changements qui s'opèrent au sein de l'Organisation pour lui permettre de continuer à aller de l'avant.

Tout en soulignant que la FAO doit s'adapter pour être en mesure d'affronter les défis multidimensionnels actuels, M. Graziano da Silva a tenu à expliquer ce que les changements proposés signifiaient pour l'Organisation.

«Nous sommes en train de passer d'une approche projet à une approche programme. Nous décloisonnons l'institution et promouvons les synergies en son sein. Nous brisons la séparation entre le travail de la FAO en matière de connaissances et ses opérations. Nous nous débarrassons de la distinction artificielle entre l'urgence, la réhabilitation et le développement. Et nous mettons la FAO en mesure de mieux travailler avec ses partenaires», a dit notamment M. Graziano da Silva.

Selon le Directeur général, le récent partenariat lancé par l'Union africaine et la FAO, avec le soutien de l'Institut Lula, a incarné «l'esprit des changements» qui s'opèrent.

M. Graziano da Silva a réclamé l'approbation d'un projet de stratégie en matière de partenariat entre la FAO et la société civile, afin que l'Organisation puisse opérer sur une base solide et transparente. A cet égard, il a informé les membres du Conseil que cette stratégie de partenariat sera soumise aux organes directeurs de la FAO dans le courant du premier trimestre 2013.

Des objectifs stratégiques transversaux

On apprend que le Conseil de la FAO devrait donner, cette semaine, son approbation finale à tout un ensemble d'objectifs stratégiques transversaux destinés à relever les nouveaux défis et les priorités émergentes que devra affronter la FAO.

M. Graziano da Silva a indiqué que les économies et les gains en efficience réalisés cette année avaient totalisé plus de 26 millions de dollars, précisant qu'avec l'accord du Conseil il avait réalloué au soutien des activités techniques de la FAO plus de 19 millions de dollars prélevés sur les économies dégagées dans les postes administratifs. Cela dit, le Directeur général a réclamé une augmentation du Budget de l'Organisation pour l'exercice biennal 2014-2015.

«Même une petite augmentation réelle du niveau du prochain Budget permettrait d'atteindre les nouveaux objectifs stratégiques transversaux: en outre, elle constituerait un catalyseur pour la mobilisation de ressources extrabudgétaires supplémentaires», a-t-il fait valoir.

D'autre part, M. Graziano da Silva a invité le Conseil à approuver les amendements proposés au Règlement général de l'Organisation, qui faciliteraient la transition lorsque de nouvelles administrations prendront le relais.

«Je poursuis volontairement un parcours qui, en fait, signifierait le renoncement à une partie de mes propres pouvoirs au profit de l'idée d'une transition ordonnée de la FAO», a dit le Directeur général.

Décès d'Edouard Saouma

Par ailleurs, M. Graziano da Silva a présenté ses condoléances à la famille et aux amis de l'ancien Directeur général de la FAO, Edouard Saouma, qui nous a quittés. Il avait dirigé l'Organisation de 1976 à 1993.