FAO.org

Home > Media > Notícias
This article is not available in Portuguese.

Click this message to close.

Le Président d'Irlande proclame son soutien à la lutte contre la faim

Lors d'un entretien avec M. Graziano da Silva, il rend hommage au travail de la FAO et à ses efforts pour plus d'efficience

Photo: ©FAO/Giulio Napolitano
Le Président irlandais Michael D. Higgins (à gauche) et le Directeur général de la FAO, José Graziano da Silva
8 février 2013, Rome - Le Président d'Irlande, M. Michael D. Higgins, s'est entretenu aujourd'hui avec le Directeur général de la FAO, M. José Graziano da Silva, de la lutte contre la faim et la pauvreté au niveau mondial et du travail accompli par la FAO dans ce domaine.

Depuis janvier, l'Irlande préside le Conseil de l'Union européenne. M. Higgins a proclamé son soutien à l'objectif de la FAO visant à éliminer la faim et la pauvreté dans le monde et à garantir l'accès de tous à des aliments sains et nutritifs au cours des prochaines décennies. A l'horizon 2050, le monde devra produire 60 pour cent de nourriture en plus pour nourrir 2,3 milliards de bouches supplémentaires.

M. Higgins a rendu hommage aux efforts déployés par la FAO pour améliorer son efficience. Il a souligné aussi la nécessité de préserver et sauvegarder l'important travail de terrain accompli par la FAO. "La nutrition et la faim sont des questions essentielles pour l'humanité", a-t-il dit.

M. Higgins a, d'autre part, souligné qu'il fallait intégrer de plus en plus les femmes dans les processus de développement rural.

Au cours des dix dernières années, l'Irlande a contribué à hauteur de plus de 13 millions de dollars au financement de la FAO, une somme investie principalement dans des projets de développement et d'aide d'urgence au double plan national et régional. La coopération actuelle FAO-Irlande porte notamment sur la réduction des déchets et pertes alimentaires et sur l'aide aux petits producteurs pour qu'ils puissent accéder facilement aux marchés.

Régimes fonciers, pêche et foresterie

Le Directeur général de la FAO et le Président Higgins se sont engagés à coopérer en matière de protection des droits des paysans les plus vulnérables de la planète et faire en sorte qu'ils ne soient pas marginalisés dans les processus de développement. Le Président d'Irlande a fait observer qu'il convenait de prendre en compte les connaissances et les droits des peuples indigènes.

M. Higgins a souligné l'importance de l'application des Directives volontaires pour une gouvernance responsable des régimes fonciers applicables aux terres, aux pêches et aux forêts dans le contexte de la sécurité alimentaire nationale, directives approuvées l'an dernier par le Comité de la sécurité alimentaire mondial en vue de promouvoir la sécurité alimentaire et le développement rural grâce à l'accès à la terre, aux pêches et aux forêts et la protection des droits de millions de personnes souvent très démunies.

M. Higgins a annoncé qu'il soulignerait l'importance de la mise en oeuvre de ces directives lors de deux événements à venir: la table ronde sur le renforcement de l'impact de l'UE sur la résilience et la nutrition des communautés (Dublin, mars 2013) et l'événement de haut niveau sur la faim, la nutrition et la justice climatique (Dublin, avril 2013).

M.Graziano da Silva a rendu hommage à l'initiative de l'Irlande visant à placer la sécurité alimentaire et la nutrition en tête des priorités au cours des réunions de la présidence du Conseil de l'UE relatives au problème de la faim.

La volatilité des prix

Etaient également à l'ordre du jour des discussions Higgins-Da Silva les efforts déployés au plan mondial pour renforcer les systèmes de statistiques agricoles, notamment ceux relatifs aux produits alimentaires les plus échangés dans le cadre du commerce mondial et ce, afin d'éviter les chocs provoqués par les fortes variations des cours tout en garantissant la transparence sur les marchés mondiaux.