FAO.org

Home > Mídias > Notícias
This article is not available in Portuguese.

Click this message to close.

Prix d’excellence au personnel des agences alimentaires de l’ONU au Mozambique

La FAO, le FIDA et le PAM améliorent ensemble la sécurité alimentaire

Photo: ©FIDA/Robert Maass
Pompes hydrauliques installées dans un village du Mozambique dans le cadre du projet FAO-PAM-FIDA
14 février 2013, Rome - En reconnaissance de l'importance du partenariat dans la résolution des problèmes mondiaux, le personnel de la FAO, du Fonds international de développement agricole (FIDA) et du Programme alimentaire mondial (PAM) a été distingué aujourd'hui pour le travail remarquable qu'ils ont accompli ensemble au Mozambique

Au cours des dernières années, les équipes de ces trois agences alimentaires des Nations Unies ont collaboré efficacement pour améliorer la sécurité alimentaire dans les pays où elles étaient à pied d'œuvre.

«Les membres du personnel des trois agences au Mozambique ont mis à profit leurs avantages comparatifs et leurs connaissances pour atteindre un niveau impressionnant de synergie qu'ils ont mis au service des plus vulnérables de la société», a déclaré M. José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO. «Les programmes qu'ils ont lancés avec compétence et leur engagement ont aidé des milliers de petits agriculteurs et leurs familles».

Le premier Prix d'excellence Travailler ensemble sur le terrain a été présenté aux membres du personnel des trois organisations œuvrant au Mozambique au cours d'une cérémonie officielle qui s'est tenue à Rome dans le cadre des travaux du Conseil d'administration du FIDA. Ce Prix, qui rend hommage à l'excellence, encourage les agences à aller toujours de l'avant dans le cadre de leur coopération.

Là où nous travaillons ensemble, en particulier sur la base de nos mandats et objectifs convergents, notre coopération souligne les priorités clés pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle», a déclaré M. Kanayo F. Nwanze, Président du FIDA.

La nomination de l'équipe du Mozambique mentionne un programme pilote qui met l'accent sur l'amélioration de la qualité de la production et la réduction des pertes après-récolte des petits agriculteurs. De 2008 à 2011, ce programme a couvert 17 000 agriculteurs de 14 coopératives agricoles, dont certaines ont vu leurs excédents commercialisables augmenter de 30 pour cent.

Le programme, appelé Création de chaînes de valeur pour les produits et de liens entre les marchés au profit des coopératives agricoles, avait déjà été reconnu auparavant comme l'un des meilleurs exemples de coopération entre les agences des Nations Unies. Chacune des trois agences a contribué en fonction de son domaine d'expertise: les modèles d'approvisionnement locaux du PAM ont été renforcés par les compétences techniques de la FAO et du FIDA pour stimuler la production et améliorer la gestion des entreprises, l'accès au crédit et les capacités de stockage.

«Aucune organisation ne peut relever seule le défi de la sécurité alimentaire. L'esprit de collaboration démontré par les équipes de nos agences est essentiel pour accomplir efficacement le travail requis: aider les populations du Mozambique à se libérer de la faim et de la pauvreté», a déclaré Mme Ertharin Cousin, Directrice exécutive du PAM. «Nous devons continuer à travailler en étroite collaboration, et surtout, aligner nos objectifs et nos actions au profit de ceux que nous servons».

Tablant sur le succès de leurs projets précédents, les trois agences de l'ONU ont fourni une autre illustration de leurs efforts de coopération au travers d'un programme intitulé Accélérer le progrès vers l'OMD 1 au Mozambique. Il s'agit d'accroître la demande en aliments nutritifs au profit des populations d'agriculteurs et de pêcheurs participant à cette initiative.

De cette façon, les trois agences entendent améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle. D'ailleurs, elles continueront à travailler en étroite collaboration avec le gouvernement du Mozambique, apportant leur soutien aux priorités nationales.