FAO.org

Home > Media > Notícias
This article is not available in Portuguese.

Click this message to close.

38 pays auront réalisé en 2015 les objectifs de lutte contre la faim

La FAO félicite ces nations qui ont atteint le premier objectif du Millénaire pour le développement et celui du Sommet mondial de l’alimentation

Photo: ©FAO/Roberto Faidutti
Tomates à vendre à un marché au Ghana.
12 juin 2013, Rome - La FAO l'a confirmé aujourd'hui: 38 pays ont réalisé, avant même l'échéance de 2015, les objectifs fixés à l'échelle internationale pour éradiquer la faim.

«Ces nations montrent la voie vers un avenir meilleur. Elles prouvent qu'avec une coopération, une coordination et une volonté politiques fortes, il est possible de réduire rapidement et durablement la faim», a constaté le Directeur général de la FAO M. José Graziano da Silva.

M. Graziano da Silva a enjoint tous les pays à poursuivre leurs efforts pour éliminer la faim et relever le défi Faim zéro lancé en 2012 par le Secrétaire général des Nations Unies M. Ban Ki-moon.

«Mondialement, la faim a reculé durant ces dix dernières années. Mais 870 millions de personnes restent sous-alimentées, et des millions d'autres souffrent de carences en vitamines et minéraux, qui se traduisent notamment par un retard de croissance chez l'enfant», a commenté le chef de la FAO.

«Nous devons poursuivre nos efforts, jusqu'à ce que tous puissent mener des vies actives, en bonne santé.»

Des réussites

Vingt États ont rempli le premier objectif du Millénaire pour le développement, qui visait à diminuer de moitié, entre 1990-1992 et 2010-2012, le nombre de personnes souffrant de la faim, comme l'avait défini la communauté internationale lors de l'Assemblée générale de l'ONU en 2000.

Par ailleurs, 18 pays ont été félicités pour avoir atteint non seulement cet objectif du Millénaire mais aussi l'objectif, plus impérieux, du Sommet mondial de l'alimentation, à savoir réduire de moitié, entre 1990-1992 et 2010-2012, le nombre absolu de personnes sous-alimentées.

Ce dernier objectif a été fixé en 1996, quand 180 nations s'étaient réunies au siège de la FAO afin d'identifier des moyens de vaincre la faim.

Les pays ayant réalisé l'objectif numéro un du Millénaire pour le développement sont: l'Algérie, l'Angola, le Bangladesh, le Bénin, le Brésil, le Cambodge, le Cameroun, le Chili, les Fidji, le Honduras, l'Indonésie, la Jordanie, le Malawi, les Maldives, le Niger, le Nigeria, le Panama, la République dominicaine, le Togo et l'Uruguay.

Les pays ayant réalisé les deux objectifs, le premier du Millénaire pour le développement et celui du Sommet mondial de l'alimentation sont: l'Arménie, l'Azerbaïdjan, Cuba, Djibouti, la Géorgie, le Ghana, le Guyana, le Kirghizstan, le Koweït, le Nicaragua, le Pérou, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, les Samoa, Sao Tomé-et-Principe, la Thaïlande, le Turkménistan, le Venezuela (la République bolivarienne du) et le Viet Nam.

Tous ces États seront mis à l'honneur lors d'une cérémonie de haut niveau au siège de la FAO le 16 juin, dans le cadre de la Conférence de la FAO, l'organe directeur suprême de l'organisation, qui se tiendra toute la semaine prochaine.

Des millions d'individus ont encore faim

Selon L'état de l'insécurité alimentaire dans le monde 2012, la grande majorité des personnes souffrant de la faim, soit 852 millions d'individus, vivent dans les pays en développement - ce qui représente 15 % de la population de ces pays - contre 16 millions dans les pays développés.

Malgré un recul général et des succès nationaux, la faim a progressé ces dernières années en Afrique.

À l'échelle mondiale, l'insécurité alimentaire est aujourd'hui avant tout un problème d'accès aux ressources ou aux services nécessaires aux familles pour produire, acheter ou obtenir de toute autre manière des aliments nutritifs.

L'agriculture joue en ce sens un rôle central. Plus de 70 % de la population pauvre vit en zone rurale et la plupart dépend directement ou indirectement de l'agriculture pour assurer ses moyens d'existence. Aussi est-il crucial de relever la productivité agricole si l'on veut améliorer cet accès à l'alimentation.
Le Directeur général de la FAO s'est dit encouragé par les signes d'un engagement accru que montrent de nombreux pays pour mettre un terme à la faim et à la malnutrition par une agriculture et un développement durables, en particulier avec la participation à des programmes régionaux inspirés par le défi Faim zéro.