FAO.org

Home > Mídias > Notícias
This article is not available in Portuguese.

Click this message to close.

Pertes et gaspillages alimentaires: Quelques chiffres clés

  • Le volume mondial de gaspillages et pertes alimentaires est estimé à 1,6 milliard de tonnes d'équivalents produits de base. Les gaspillages totaux pour la partie comestible s'élèvent à 1,3 milliard de tonnes.
  • L'empreinte carbone des gaspillages alimentaires est estimée à 3,3 milliards de tonnes de CO2 équivalent de gaz à effet de serre rejetés dans l'atmosphère chaque année.
  • Le volume total d'eau utilisé chaque année pour produire de la nourriture perdue ou gaspillée (250 km3) équivaut au débit annuel du fleuve Volga (Russie), ou trois fois le volume du Lac Léman.
  • De même, 1,4 milliard d'hectares de terres - soit 28 pour cent des superficies agricoles du monde - servent annuellement à produire de la nourriture perdue ou gaspillée.
  • L'agriculture est responsable d'une majorité de menaces pesant sur les espèces végétales et animales à risque recensées parl'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).
  • Seul un faible pourcentage de tous les gaspillages et pertes alimentaires est transformé en compost: une grande partie finit dans les décharges et représente une bonne part des déchets solides municipaux. Les émissions de méthane des décharges représentent une des premières sources d'émissions de gaz à effet de serre de tout le secteur.
  • La pratique du compostage à domicile pourrait permettre d'alléger les services publics de ramassage des ordures de 150 kg de déchets ménagers par foyer et par an.
  • Les pays en développement sont plus touchés par les pertes alimentaires durant la production agricole, alors que les régions à revenus moyens et élevés sont plus concernées par le gaspillage alimentaire au niveau du commerce de détail et des consommateurs.
  • Les conséquences économiques directes du gaspillage alimentaire (à l'exclusion du poisson et des fruits de mer) sont de l'ordre de 750 milliards de dollars par an.