FAO.org

Home > Mídias > Notícias
This article is not available in Portuguese.

Click this message to close.

L’ONU et Expo 2015, unis pour éliminer la faim

Vingt-deux organisations des Nations Unies apporteront à l’Expo Milan la vision d’un monde durable libéré de la faim

Photo: ©FAO/FAOnews
De gauche à droite: Eduardo Rojas-Briales, Emma Bonino, José Graziano da Silva, Giuseppe Sala, Kanayo F. Nwanze, Claudia von Roehl.

14 novembre 2013, Rome – L'ONU et Expo 2015 ont signé aujourd'hui un accord confirmant le soutien primordial des Nations Unies à l'exposition universelle de Milan. A cette occasion, l'attention du monde entier sera concentrée sur le grand défi consistant à éradiquer la faim et la pauvreté et à produire suffisamment de nourriture pour une population mondiale qui devrait atteindre les 9 milliards d'habitants d'ici 2050.

Placée sous le thème Nourrir la planète, Énergie pour la vie – au cœur des principes fondateurs de l'ONU de lutte contre la faim et la pauvreté – l'Expo 2015 se tiendra à Milan pendant six mois, de mai à octobre 2015.

Le thème de l'Expo touche à la sécurité alimentaire et à la nutrition, à la durabilité, à la réduction de la pauvreté, au développement et à la coopération, ont déclaré José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO, Kanayo F. Nwanze, Président du Fonds international pour le développement agricole (FIDA) et Claudia von Roehl, Directrice de la Division des partenariats avec les Gouvernements du Programme alimentaire mondial (PAM).

Le système des Nations Unies serre les rangs derrière l'appel à la vision d'un monde durable et libéré de la faim.

Le Ministre italien des affaires étrangères Emma Bonino a déclaré: "L'Italie étant le pays d'accueil de la plupart des organisations des Nations Unies s'occupant de questions d'alimentation et de nutrition, il va de soi que [cette] participation active à l'Expo 2015 est considérée par mon gouvernement comme un des engagements les plus importants que nous tenions à honorer".

Mme Bonino a ajouté que "l'Expo n'est pas seulement la promotion d'un thème. Nous voudrions une Expo qui ne reste pas dans les mémoires à cause de ses gratte-ciel ou de son architecture, mais pour ses idées, et les projets, les engagements et les réflexions qui en découleront".

"De tous les participants d'Expo Milan 2015, l'ONU a été la première organisation internationale à témoigner son soutien et à signer un contrat", a indiqué Giuseppe Sala, Commissaire général de l'Expo 2015. "Je me félicite de ce résultat et me réjouis de voir ici les représentants des trois organismes responsables de l'alimentation et de la nutrition à l'échelle mondiale - FAO, FIDA et PAM - qui guideront la participation des Nations Unies à Expo Milan 2015," a-t-il ajouté.

"Cette synergie montre une fois de plus l'intérêt mondial pour le thème de l'Exposition Universelle. Nourrir la planète, Énergie pour la vie relève un défi qui nous veut unis, afin de garantir à chacun une alimentation saine, sûre et suffisante, dans une optique de développement durable".

Au lieu d'être cantonné à un pavillon parmi une centaine d'autres, le travail des Nations Unies sera disséminé à travers toute la manifestation, sur un site de 110 hectares.

Expo 2015 permettra aux Nations Unies de mettre des décennies de connaissances et d'expertise sur le devant de la scène dans le but de renforcer les efforts visant à atteindre un jour l'objectif d'une alimentation saine et suffisante pour chaque habitant de la planète.

Expo Milan devrait attirer quelque 20 millions de visiteurs en Italie en 2015. Jusqu'à présent, 22 organisations des Nations Unies ont présenté des propositions d'expositions qui tourneront toutes autour d'un message commun. Durant la cérémonie de signature qui s'est tenue aujourd'hui, un concours international a également été lancé pour de meilleures pratiques de développement durable qui seront exposées à Milan.

En dépit des progrès accomplis vers la réalisation de l'Objectif du Millénaire pour le développement n°1 consistant à réduire de moitié la proportion de personnes victimes de faim et de pauvreté, quelque 842 millions d'êtres humains dans le monde souffrent encore de sous-alimentation chronique.

La fin de l'année 2015 marquera l'échéance fixée pour atteindre les huit Objectifs du Millénaire pour le développement. Or, des centaines de millions de personnes demeurent enlisées dans la pauvreté et la faim. Face à la nécessité de produire 60 pour cent de nourriture supplémentaire pour au moins 2 milliards d'individus en 2050 tout en affrontant les chocs météorologiques et les urgences liées au changement climatique, la communauté internationale devrait approuver une série de nouveaux objectifs liés au développement durable pour la période post 2015.