FAO.org

Home > Mídias > Notícias
This article is not available in Portuguese.

Click this message to close.

Le Directeur général de la FAO rencontre les agriculteurs des Philippines frappés par le typhon

Un soutien à long terme en faveur des communautés d’agriculteurs et de pêcheurs

Photo: ©FAO/James Belgrave
Le Directeur général de la FAO José Graziano da Silva rencontre les agriculteurs frappés par le typhon

10 mars 2014, Ile de Samar, Philippines - Le Directeur général José Graziano da Silva a constaté aujourd'hui les résultats positifs du programme d'intervention lancé après le passage du typhon Haiyan (connu localement sous le nom de Yolanda) et a engagé la FAO à soutenir à plus long terme le relèvement des moyens d'existence liés à la pêche et à l'agriculture.

M. Graziano da Silva s'est rendu aujourd'hui à Basey, une municipalité de la province de Samar dans les Visayas orientales, aux côtés de M. Proceso Alcala, Secrétaire du Département de l'agriculture, et de l'Ambassadeur Virgilio Reyes, Représentant permanent de la FAO aux Philippines. Il a rencontré et déjeuné avec des petits agriculteurs et pêcheurs sinistrés et leur a remis des sacs d'engrais et d'outils.

Le typhon Haiyan qui s'est abattu sur les Philippines il y a 4 mois a emporté plus de 6 200 vies, déplacé des millions de personnes et dévasté les secteurs de l'agriculture et des pêches. Frappant la région entre deux campagnes de semis, il a détruit les cultures prêtes à être récoltées, les récoltes déjà rentrées et le riz nouvellement semé, anéantissant des communautés côtières entières et endommageant ou détruisant environ 33 millions de cocotiers.

La collaboration permet d'assurer la récolte

Durant les semaines qui ont suivi le typhon, la FAO a fourni 75 pour cent des semences de riz sollicitées par le Gouvernement, dans le cadre d'une demande d'aide officielle en faveur des riziculteurs touchés.

Grâce à une intervention coordonnée de la FAO, du Gouvernement et des partenaires, les agriculteurs qui, autrement, n'auraient pas été en mesure de semer à temps pour la campagne de décembre/janvier, ont pu retourner dans les champs et rentreront bientôt la première récolte de riz depuis le passage du typhon.

En visitant les rizières verdoyantes semées grâce aux semences de la FAO, M. Graziano da Silva a reçu les remerciements de M. Alcala pour l'intervention rapide et l'appui de la FAO au Gouvernement qui ont permis de restaurer les moyens d'existence de 44 000 familles agricoles en assurant une récolte qui aurait été perdue.

Pour soutenir les distributions de semences de riz de la FAO, du gouvernement et des partenaires, la FAO fournit 4 000 tonnes d'engrais et 13 000 outils agricoles à plus de 80 000 familles, qui permettront aux plants de riz d'atteindre leur plein potentiel et de donner un rendement optimal pour assurer la sécurité alimentaire et le redressement.

MM. Graziano da Silva et Alcala ont remis en mains propres des sacs d'engrais et d'outils manuels à Ricardo Gula et Wilma Regala, deux agriculteurs de Barangay Canabay à Basey, dans la province de Samar, à une trentaine de minutes de Tacloban.

En répondant à M. Graziano da Silva sur la qualité et le volume de la récolte attendue, Ricardo Gula a exprimé sa gratitude pour le soutien de la FAO, et s'est déclaré confiant que les semences de riz certifié à haut rendement aideraient sa famille à se remettre sur pied.

"Le riz certifié qui sera récolté en mars/avril de cette année devrait permettre de nourrir quelque 800 000 personnes pendant plus d'un an. Notre intervention rapide se monte à environ 5 millions de dollars et produira 84 millions de dollars de riz, garantissant aux donateurs une utilisation optimale des ressources investies", a indiqué M. Graziano da Silva.

Des alternatives pour les planteurs de cocotiers

Le typhon a dévasté le secteur agricole, causant des pertes d'environ 1,1 million de tonnes de cultures et de 33 millions de cocotiers endommagés ou détruits.

"Offrir aux cultivateurs de cocotiers des alternatives en attendant que les nouveaux palmiers replantés deviennent pleinement productifs est une des priorités de la FAO", a souligné M. Graziano da Silva.

La FAO vient en aide à ces planteurs par la diversification des moyens d'existence et l'intensification de l'utilisation des terres grâce à des cultures intercalaires et à l'élevage, ce qui leur donnera accès à des revenus d'une importance vitale et à une capacité productive durant les 6 à 8 ans nécessaires pour que les arbres arrivent à maturité.

Les communautés de pêcheurs ont besoin d'une aide immédiate

Avec plus de 400 000 petits pêcheurs sinistrés et 30 000 embarcations endommagées ou détruites, le secteur de la pêche a été un des plus gravement touchés. Estelita Taboy, représentante d'une des communautés de pêche de Basey, a remercié la FAO pour l'aide reçue jusqu'à présent en ajoutant que "le gouvernement nous a aidés à reconstruire nos embarcations, mais nous avons encore besoin d'intrants comme des filets, des hameçons et des cages, qui ont été complètement détruits par le typhon".

"Une autre priorité absolue est le soutien au relèvement des communautés de pêcheurs par la reconstruction des bateaux et la fourniture d'intrants essentiels", a souligné M. Graziano da Silva.

Durant le déjeuner avec les agriculteurs et les pêcheurs, il a écouté leurs témoignages sur les avantages qu'ils ont retirés des initiatives de collaboration entre la FAO et le gouvernement, et s'est félicité de l'attitude positive des Philippins face aux catastrophes récurrentes.

"Nous sommes résolus à garantir que les populations affectées soient à même de renforcer leur résilience aux calamités futures et de reconstruire en mieux", a-t-il ajouté.

Grace aux dons généreux des gouvernements de Belgique, d'Irlande, d'Italie, de Norvège et de Suisse, à ce jour, la FAO a mobilisé 11,7 millions de dollars de sa composante du Plan de réponse stratégique des Nations Unies, soit environ 31 pour cent des 38 millions de dollars qu'elle avait sollicités dans son appel. Les discussions en cours avec les donateurs ont porté à des promesses de contributions de plus de 30 millions de dollars. Avec ces fonds, la FAO viendra en aide à 138 000 ménages d'agriculteurs et de pêcheurs parmi les plus touchés par le typhon.

La FAO continue de plaider pour une aide urgente aux agriculteurs et pêcheurs sinistrés et a reçu la confirmation de plusieurs donateurs de l'arrivée de fonds supplémentaires significatifs qui permettront une intervention efficace, bénéficiant de financements adéquats.

-------------- 

Pour plus d'informations, consultez http://www.fao.org/emergencies/crisis/philippines-typhoon-haiyan/fr/