FAO.org

Главная страница > СМИ > Новостная статья
Русская версия данной статьи недоступна.

Чтобы закрыть, щелкните мышью в окне сообщения.

L'individu au centre des investissements dans l’agriculture et le développement rural

Une publication de la FAO sur l’analyse sociale vise à renforcer les capacités des plus pauvres

Foto: ©FAO/Ado Youssouf
Une femme au Niger portant du mil séché.
02 avril 2012, Rome – Accroître la production agricole est un des moyens essentiels de lutte contre la faim et la pauvreté. Or, les investissements dans l’agriculture et le développement rural risquent de ne pas atteindre leurs buts s’ils omettent de tenir compte des circonstances sociales influant sur les moyens d’existence et la sécurité alimentaire.

La FAO a publié un triple ouvrage qui a pour but de renforcer l’efficacité de ces investissements, en insistant sur l’importance d’inclure l’ensemble du contexte social dans la conception des projets ciblés sur l’intégration sociale et l’égalité entre les sexes.

La publication Social analysis for agriculture and rural investment projects est constituée de trois manuels visant à soutenir les programmes et politiques en faveur des pauvres, à aborder efficacement la diversité sociale de leurs objectifs de développement, tels que genre, ethnicité, âge et handicap, et les facteurs susceptibles de contribuer à l’appauvrissement, à la vulnérabilité, à l’exclusion et au sentiment d’impuissance.

Bien qu’il existe déjà de nombreux manuels et guides de l’utilisateur sur l’analyse sociale, la plupart n’évoquent pas son application à l’agriculture et à l’investissement rural. Quelque 75 pour cent des pauvres des pays en développement vivent en milieu rural, et leurs revenus sont -directement ou indirectement- liés à l’agriculture.

“La faim, la malnutrition et la pauvreté sont habituellement liées au manque d’accès aux ressources productives, aux sources de revenus, à l’éducation et à des filets de protection sociale efficaces. Les manuels d’analyse sociale sont un outil permettant de comprendre les multiples facteurs influant sur les moyens d’existence des ruraux et d’identifier les moyens de sortir de la pauvreté, de la vulnérabilité et de l’insécurité alimentaire”, explique Ida Christensen, experte en sociologie rurale au Centre d’investissements de la FAO.

“Pour formuler des politiques et programmes efficaces, nous devons nous poser notamment les questions suivantes: Comment la pauvreté est-elle définie par les personnes appartenant à une communauté ou un ménage donnés? Quelle est la différence d’impact de la pauvreté et de la vulnérabilité sur les habitants des zones urbaines/rurales ou sur les ménages dirigés par une femme ou par un homme? Comment le sexe ou l’âge d’une personne influe sur sa charge de travail et capacité d’accéder et d’avoir un contrôle sur les ressources de subsistance? Comment ces facteurs influencent-ils l’exposition d’une personne à l’information et le pouvoir d’exprimer ses opinions? Quel est l’impact de la maladie ou du handicap sur la résilience aux chocs d’une famille ?” poursuit Mme Christensen.

Le premier manuel, le Guide du manager, destiné aux responsables de projet et aux chefs d’équipe, vise à renforcer leur sensibilisation à l’analyse sociale et leurs compétences pour les appliquer à l’agriculture et au développement rural.

Deux autres manuels ciblent les responsables des analyses sociales: le Guide du praticien présente le cadre théorique de l’analyse sociale et de la conception des activités du projet sur la base des résultats. Il approfondit l’utilisation du cadre des moyens d’existence durables pour inclure la dynamique de la pauvreté et des moyens d’existence ruraux; les points d’entrée à utiliser pour mener des analyses sociales; les types d’intrants correspondant à la conception du projet; et le suivi des aspects sociaux durant la mise en œuvre du projet, et l’évaluation de son impact social.

Le Guide de terrain fournit des listes de contrôle et des informations pratiques sur la manière de conduire les opérations sur le terrain. Il offre des conseils sur l’intégration de l’analyse sociale dans les missions; la collecte des données au niveau national, régional et de district; le recueil de l’information durant les réunions communautaires, les débats des groupes de discussion et les entretiens avec les ménages individuels; et les outils de terrain les mieux adaptés à l’analyse sociale pour les projets d’investissement.

Les manuels sont accessibles en ligne: http://www.fao.org/docrep/014/i2816e/i2816e00.htm