FAO.org

Главная страница > СМИ > Новостная статья
Русская версия данной статьи недоступна.

Чтобы закрыть, щелкните мышью в окне сообщения.

Un nouveau cours en ligne pour un commerce plus sûr des produits forestiers

Le rôle déterminant des mesures phytosanitaires et de la prévention contre les organismes nuisibles pour les échanges internationaux

Photo: ©Bugwood.org/M. Bohne
Un longicorne asiatique, insecte foreur du bois
9 avril 2013, Rome - Un nouveau cours en ligne gratuit explique comment sécuriser les échanges internationaux de produits forestiers en insistant sur l'importance des mesures phytosanitaires dans les exportations. Le contenu du cours a été défini par la FAO avec le concours du Secrétariat de la Convention internationale pour la protection des végétaux (CIPV) et d'autres partenaires.

«Le cours est un outil très pratique pour les exportateurs et les importateurs. Il fournit la liste des étapes à respecter au regard des normes phytosanitaires avant d'entrer sur des marchés étrangers», explique Mme Gillian Allard, experte de la FAO en protection et santé des forêts. «Il devrait aussi aider à renforcer la communication entre les responsables forestiers, les organisations nationales de protection des végétaux et le secteur privé.»

Selon la FAO, la production mondiale de bois et de meubles représente 900 milliards de dollars avec une valeur à l'exportation de 200 milliards de dollars. Il est essentiel, à l'échelle internationale, que les produits ligneux et non-ligneux échangés dans le monde ne soient infestés par aucun organisme nuisible.  

Le cours en ligne Trade in forest commodities and the role of phytosanitary measures donne également des informations sur la répartition géographique des principaux organismes nuisibles et expose les risques associés, par pays, pour chaque type de produit.

Les échanges internationaux aggravent les menaces des organismes nuisibles

Parmi les organismes nuisibles en question figurent la chalarose (Chalara fraxinea) qui cause actuellement le dépérissement massif des frênes au Royaume-Uni et dans une grande partie de l'Europe, le chalcidien des galles de la nervure centrale (Leptocybe invasa) qui se répand rapidement depuis quelques années à travers l'Afrique, l'Asie-Pacifique, l'Europe, l'Amérique latine et les Caraïbes, et le Proche-Orient, et le nématode du pin (Bursaphelenchus xylophilus) qui a été introduit d'Amérique du Nord en Asie et en Europe.

De 2001 à 2009, les mesures de lutte contre le nématode du pin ont coûté 24 millions d'euros rien qu'au Portugal. Le Japon consacre chaque année 10 millions d'euros à l'éradication de cet organisme qui se propage vraisemblablement par les matériaux de conditionnement ligneux ainsi que par le bois d'œuvre et les sciages non traités.

Facile à suivre

Présenté dans un langage clair et simple, le cours permet une navigation facile. Cinq modules couvrent les aspects les plus divers, qu'il s'agisse des menaces potentielles pour la santé des forêts associées aux échanges internationaux ou des informations à connaître pour importer et exporter des produits forestiers en toute sécurité.

Le cours s'appuie sur le fameux Guide pour la mise en œuvre des normes phytosanitaires dans le secteur forestier publié en 2011 par le Département des forêts de la FAO avec la collaboration du Secrétariat de la CIPV et de nombreux experts mondiaux du secteur forestier et des questions phytosanitaires. Avant d'être diffusé, le cours a été testé au Zimbabwe.

Le cours a été lancé durant la 8e Session de la Commission des mesures phytosanitaires (CMP) qui se tient au siège de la FAO à Rome du 8 au 12 avril.