FAO.org

Главная страница > СМИ > Новостная статья
Русская версия данной статьи недоступна.

Чтобы закрыть, щелкните мышью в окне сообщения.

Normes applicables aux banques de gènes intéressant les ressources phytogénétiques – un progrès majeur

Des normes internationales favorisent la conservation de la diversité végétale au sein des banques de gènes.

Photo: ©FAO/Giulio Napolitano
Adoption des normes sur les banques de gènes: un progrès majeur
19 avril 2013, Rome - La Commission des ressources génétiques pour l'alimentation et l'agriculture (CRGAA) de la FAO a adopté de nouvelles normes internationales destinées à aider les banques de gènes, partout dans le monde, à conserver la diversité végétale de façon plus efficiente et plus rentable.

La Commission, qui se réunissait à Rome, a approuvé les Normes applicables aux banques de gènes intéressant les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture.

M. Brad Fraleigh, Président de la 14ème session ordinaire de la CRGAA, a salué les Normes applicables aux banques de gènes, qui constituent selon lui un «progrès majeur» pour la préservation actuelle et future de la diversité végétale au profit de la sécurité alimentaire et nutritionnelle. «Ces normes seront extrêmement utiles pour créer de nouvelles opportunités pour les banques de gènes et renforcer l'utilisation de ces ressources précieuses», a-t-il expliqué.

Efforts pionniers

M. Clayton Campanhola, Directeur de la Division de la production végétale et de la protection des plantes de la FAO, a quant à lui remercié les experts des programmes nationaux et des autres organisations internationales et régionales de leurs efforts pionniers en préparation de ces normes.

Ces normes sont des normes volontaires, mais elles ont une portée et une utilité universelles pour aider les banques de gènes à gérer les semences, qu'il s'agisse des ressources phytogénétiques in situ, cryoconservées ou cultivées in vitro. Elles ont été élaborées pour tenir compte des progrès techniques et du périmètre élargi des banques de ressources phytogénétiques.

L'application systématique de ces normes nécessitera de mobiliser des ressources financières, afin d'améliorer les compétences professionnelles dans les pays en développement.

Les Normes applicables aux banques de gènes seront disponibles dans toutes les langues officielles de l'ONU.