FAO.org

Главная страница > СМИ > Новостная статья
Русская версия данной статьи недоступна.

Чтобы закрыть, щелкните мышью в окне сообщения.

Signature d’un partenariat FAO-Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge

Les organisations conviennent d’un plan d’action triennal pour améliorer la sécurité alimentaire et la résilience des communautés vulnérables

Photo: ©FAO/Alessandra Benedetti
José Graziano da Silva et le Secrétaire général de la FICR, Bekele Geleta (à droite), à l'issue de la signature de l'accord de partenariat

16 octobre 2013, Rome - La FAO a signé un nouvel accord de collaboration avec la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR), le plus grand réseau humanitaire du monde, afin d'améliorer la sécurité alimentaire et renforcer la résilience des communautés vulnérables.

La FAO et la FICR ont convenu que la FAO fournira un encadrement technique pour compléter le vaste réseau de 13 millions de volontaires de la FICR - qui assistent quelque 150 millions de personnes - et ce, afin d'aider les ménages pauvres à s'adapter aux menaces et catastrophes qui pèsent sur l'agriculture, la sécurité alimentaire et la nutrition.

Le Directeur général de la FAO José Graziano da Silva a souligné que le partenariat avec la FICR était un pas important pour une meilleure coordination des actions de lutte contre la faim dans le monde, en ciblant ses causes profondes et en bâtissant des communautés plus résilientes.

"Nos organisations s'engagent à un partenariat qui pourra avoir un impact formidable sur les conditions de vie des populations pauvres marginalisées qui souffrent de faim et de malnutrition, notamment en situation de crise, de conflit et de catastrophe", a-t-il déclaré à la cérémonie de signature lors de la Journée mondiale de l'alimentation.

"Nous sommes fermement résolus à faire avancer notre collaboration d'un cran et à renforcer notre position et intensifier notre travail commun en faveur des catégories les plus vulnérables de petits agriculteurs, éleveurs, pêcheurs, communautés dépendant de la forêt et populations tributaires de l'accès et de la disponibilité des ressources naturelles".

Le Secrétaire général de la FICR, Bekele Geleta, a indiqué: "Les Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge interviennent depuis des décennies en cas de sécheresse et de catastrophe. Par le travail de nos volontaires auprès des communautés du monde entier, nous voyons les effets de la faim et de la malnutrition sur les populations vulnérables à tous les stades de leur vie.

"Contre l'insécurité alimentaire, il ne suffit pas d'affronter les aspects de la production vivrière et de l'accès à la nourriture: il est impératif de reconnaître collectivement que nous devons modifier la façon dont nous travaillons et dont nous investissons pour nous attaquer aux problèmes qui sont à l'origine de la vulnérabilité, comme la pauvreté et les phénomènes météorologiques extrêmes", a ajouté M. Geleta.

Plan d'action triennal

La FAO et la FICR ont préparé un plan d'action sur trois ans comprenant des initiatives contre le changement climatique et la dégradation des terres, notamment par la plantation d'arbres et la gestion durable des ressources en eau, ainsi que des mesures de réduction des pertes et gaspillages alimentaires.

Des pays et régions cibles - tels le Sahel et la Corne de l'Afrique - seront identifiés pour les activités conjointes, avec une attention particulière aux catégories marginalisées telles que les petits producteurs vivriers, les femmes, les jeunes et les personnes âgées dont les moyens d'existence sont dépendants des ressources naturelles.

Le plan d'action comprend également des initiatives qui aideront les deux organisations à parler d'une seule voix et faire campagne auprès des décideurs pour veiller à ce que l'agenda mondial compte parmi ses priorités l'éradication de la faim et de la malnutrition.

"En unissant nos forces, nous mettons à profit le formidable dynamisme, l'énergie et le désir de rendre le monde meilleur de millions de volontaires afin de développer des initiatives concrètes d'éradication de la faim, en particulier dans les zones les plus vulnérables de la planète", a déclaré Marcela Villarreal, Directrice du Bureau FAO des partenariats, des activités de plaidoyer et du renforcement des capacités.

Miser sur la collaboration


Le nouveau partenariat fait fond sur la collaboration existante entre la FAO et la FICR, en particulier par le biais de ses sociétés membres de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

La FAO a, par exemple, travaillé aux côtés des sociétés de la Croix-Rouge en Namibie et en Zambie dans le cadre de l'Initiative du bassin hydrographique Zambezi visant à accroître la résilience des communautés exposées aux inondations en les aidant à se préparer aux catastrophes et en renforçant et en diversifiant les activités génératrices de revenus.

La FAO et la Croix-Rouge américaine ont également coopéré avec succès à un programme de relèvement des pêcheries à Aceh (Indonésie), suite au tsunami de 2004 dans l'Océan indien.

"Il existe un vaste potentiel de reproduction de ce type de collaboration, en particulier dans les pays sujets aux catastrophes et aux conflits avant, durant et après une crise", a indiqué Dominique Burgeon, Directeur de la Division des situations d'urgence et de la réhabilitation.

"La FAO offre un appui technique de qualité et un renforcement des capacités, tandis que la FICR coordonne et aide les sociétés nationales à la mise en œuvre ainsi qu'aux résultats et à la responsabilité financière".

Le protocole d'accord signé aujourd'hui servira également d'accord-cadre pour toutes les collaborations entre les deux organisations à l'échelon national par le biais des Bureaux nationaux de la FAO et des 187 sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.