FAO.org

粮农组织主页 > 媒体 > 新闻报道
本文尚无中文版本。

点击此处关闭信息框

La FAO renforce son soutien à la Coopération Sud-Sud

Transferts accrus de savoir-faire et de technologies

Photo: ©FAO/SSC
La Coopération Sud-Sud à l’œuvre au Malawi
6 décembre 2011, Rome - Dans une tendance croissante à la coopération entre les pays du Sud, les pays en développement multiplient les moyens financiers et techniques en faveur d'initiatives visant à améliorer la sécurité alimentaire, comme le montrent les nouveaux accords facilités par la FAO entre certains de ses États membres.

La FAO a récemment co-signé deux nouveaux accords tripartites entre la République populaire de Chine et les Républiques du Libéria et du Sénégal, pour soutenir la mise en œuvre d'une série d'initiatives et de projets de sécurité alimentaire dans les deux pays africains.

Les accords ont été signés dans le cadre de l'Alliance stratégique entre la FAO et la Chine sur la Coopération Sud-Sud (SSC) à l'appui de programmes centrés sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Le nouvel accord bénéficiera de 30 millions de dollars mobilisés par un Fonds fiduciaire FAO-Chine.

Dans le cadre de l'accord avec le Libéria, la Chine apportera plus d'un million de dollars et l'assistance technique de 24 experts et techniciens chinois, dans le but de soutenir la mise en œuvre du Programme national pour la sécurité alimentaire sur une période de deux ans. Au Sénégal, la Chine détachera 26 experts et techniciens.

"Dans un climat d'incertitude économique qui a un impact sur les flux d'assistance au développement Nord-Sud, la Coopération Sud-Sud crée des partenariats visant à appuyer l'échange direct de contributions financières et techniques entre les pays en développement", souligne Laurent Thomas, Sous-Directeur général de la FAO, chargé du Département de la coopération technique.

Partage des connaissances

L'initiative de Coopération Sud-Sud de la FAO a été lancée en 1996 afin d'offrir un soutien technique en matière d'insécurité alimentaire aux mesures déployées par les pays. Depuis lors, l'expérience de la FAO a montré que les connaissances et compétences des experts techniques et des techniciens de terrain du Sud ont apporté une contribution précieuse aux efforts de modernisation de l'agriculture artisanale dans tout le monde en développement", a ajouté M. Thomas.

Au total, 47 accords tripartites ont été signés pour fournir une assistance technique entre pays en développement d'Afrique, d'Asie-Pacifique, d'Amérique latine et des Caraïbes, et plus de 1 500 experts et techniciens ont été détachés sur le terrain dans le cadre de diverses initiatives de sécurité alimentaire.

Outre l'Alliance stratégique avec la Chine, des déclarations d'intention ont également été signées avec l'Argentine et l'Indonésie ou sont en cours de discussion avec le Maroc.

Dans  le cadre d'un accord tripartite signé avec la FAO en 2010, dix experts vietnamiens envoyés au Tchad aident à mettre en œuvre des activités d'irrigation afin de soutenir la riziculture et l'horticulture et d'accroître la production céréalière, la pêche artisanale, l'apiculture et la transformation des aliments dans le cadre du Programme quinquennal national pour la sécurité alimentaire de 200 millions de dollars EU (conçu avec l'aide de la FAO).

Au Malawi, les ingénieurs de la République de l'Union du Myanmar ont aidé leurs homologues nationaux à mettre au point et diffuser auprès des petits exploitants des technologies d'irrigation qui comprenaient notamment l'utilisation de techniques et matériels de dérivation permettant d'améliorer le débit de l'eau et d'assécher les zones inondées.

Le Gouvernement du Venezuela a offert un appui financier pour le transfert de technologies aux pays africains dans le domaine de la maîtrise de l'eau à petite échelle, tandis que le Gouvernement du Brésil a convenu de dispenser une formation spécialisée dans les instituts de recherche agronomique et les centres de formation.

Un œil sur l'avenir

L'Expo mondiale sur le développement Sud-Sud devrait encourager d'autres alliances stratégiques avec les pays en développement qui sont en mesure d'envoyer experts, techniciens et fonds vers les pays admissibles aux projets SSC mais incapables d'en assumer les coûts.

L'Expo, qui se tient actuellement au siège de la FAO à Rome du 5 au 9 décembre, est organisée chaque année depuis 2008 et voit la participation de représentants des pays, de la société civile, du secteur privé et des organismes des Nations Unies. Elle vise à présenter, renforcer et encourager de nouvelles alliances Sud-Sud qui aideront les pays à atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement dans une optique durable et équitable.