FAO.org

粮农组织主页 > 媒体 > 新闻报道
本文尚无中文版本。

点击此处关闭信息框

Journée mondiale de la femme: la politique de la FAO en matière d’égalité des sexes a des objectifs ambitieux

Accroître les opportunités pour les femmes et les filles, un levier pour combattre faim et pauvreté

Photo: ©FAO/Farooq Naeem
Des femmes collaborent sur un projet agricole
8 mars 2012, Rome - Pour éliminer la faim et la pauvreté extrême, il est fondamental de multiplier les opportunités sociales, éducatives et économiques offertes aux femmes et aux filles. Une nouvelle politique d'égalité entre les sexes lancée aujourd'hui par la FAO vise à mettre la parité hommes-femmes au cœur des travaux de l'Organisation pour renforcer l'agriculture et le développement durable.

Le Directeur général de la FAO, José Graziano da Silva, a annoncé la nouvelle politique à l'occasion de la célébration de la Journée mondiale de la femme au siège du Fonds international pour le développement agricole (FIDA). Chaque année, à tour de rôle, la FAO, le FIDA et le PAM - tous implantés à Rome - célèbrent ensemble cet événement.

«La politique de genre de la FAO souligne l'engagement de l'Organisation envers les questions liées aux femmes et à la parité hommes-femmes, pour l'éradication de la faim et de la pauvreté», a déclaré M. Graziano da Silva.

La FAO soutient que l'autonomisation des femmes et des filles dans l'agriculture pourrait accroître leurs rendements de 20-30 pour cent, relever la production agricole nationale de 2,5 à 4 pour cent, et réduire ainsi le nombre d'affamés de 100-150 millions.

Objectifs d'égalité des sexes

En collaboration avec les pays, les organismes des Nations Unies, des partenaires bilatéraux de la société civile et du secteur privé et les universités, la FAO s'est fixé les objectifs suivants à atteindre d'ici 2025:

1. les femmes et les hommes participent sur un pied d'égalité aux décisions prises au sein des institutions rurales et à l'élaboration des lois, des politiques et des programmes;

2. les femmes et les hommes ont un contrôle et un accès égaux à des emplois et des revenus décents, à la terre et autres ressources productives;

3. les femmes et les hommes ont un accès égal aux biens et aux services pour le développement agricole, ainsi qu'aux marchés;

4. la charge de travail des femmes est réduite de 20% grâce à de meilleurs services, technologies et infrastructures;

5. l'aide agricole au profit des projets liés aux femmes et à l'égalité entre les sexes passe à 30% de l'aide agricole totale.

Tandis que la réalisation des objectifs d'égalité entre les sexes relève avant tout des pays eux-mêmes, la FAO se chargera de la planification, de la mise en œuvre et du suivi de ses programmes et politiques, en veillant à ce qu'ils contribuent à l'atteinte de ces buts.

La nouvelle politique de la FAO préconise des cibles afin de mieux affronter les inégalités entre hommes et femmes, notamment en incorporant des données ventilées par sexe (lorsqu'elles sont disponibles et pertinentes) dans les principales bases de données statistiques de la FAO d'ici 2015, et en affectant 30% des travaux et du budget opérationnel de la FAO au niveau national et régional aux interventions ciblant expressément les femmes d'ici 2017.

Par ailleurs, afin de gagner en efficacité en tant qu'organisation, la FAO est en train de parachever un plan de ressources humaines qui devrait contribuer à atteindre l'objectif de 50 pour cent de femmes parmi les membres du cadre organique recrutés à l'échelle internationale. Le but est d'être en adéquation avec les normes du système des Nations Unies.