FAO.org

粮农组织主页 > 媒体 > 新闻报道
本文尚无中文版本。

点击此处关闭信息框

Le Directeur général de la FAO appelle à passer à la 'prochaine grande étape' dans la lutte contre la faim

Il exhorte à éradiquer la sous-alimentation de notre vivant

Photo: ©Eventolive
Le Directeur général de la FAO José Graziano da Silva à la cérémonie d'ouverture de la conférence Terra Madre

24 Octobre 2012 Rome - Le Directeur général de la FAO José Graziano da Silva a invité aujourd'hui les groupes internationaux influents en matière d'alimentation et tous les acteurs du système alimentaire mondial à unir leurs forces pour éradiquer la faim « de notre vivant ».

À Turin, dans son discours d'ouverture de la conférence Terra Madre organisée par ‘'Slow Food International'',  il a déclaré que pour éliminer la faim, il faudrait commencer par éliminer pertes et gaspillages alimentaires, entre autres mesures.

"Environ un tiers de la nourriture produite dans le monde est perdue ou gaspillée chaque année", a-t-il fait remarquer. ‘'Cela suffirait à nourrir 500 millions de personnes sans exercer de pression supplémentaire sur les ressources naturelles.''

"Modifier le mode de production de nos aliments n'aurait aucun sens si nous continuons à consommer comme nous le faisons aujourd'hui", a-t-il ajouté.

Le Directeur général a souligné que l'heure était venue de "passer à la prochaine étape" dans la lutte contre la  malnutrition.

Le Défi Faim Zéro

La FAO a fait sien le défi lancé par le Secrétaire général de l'ONU, Monsieur Ban Ki-Moon, d'éradiquer la faim de notre vivant, a-t-il précisé.  

"Je vous invite à en faire de même", a préconisé M. Graziano da Silva, en ajoutant ‘'faisons nôtre le Défi Faim Zéro".

Répondre à cet enjeu veut dire qu'il faut que tous les systèmes alimentaires soient durables; permettre aux petits producteurs - et en particulier aux femmes - de doubler leur productivité et leurs revenus; réduire les gaspillages de nourriture; veiller à ce que les êtres humains aient un accès permanent à une alimentation nutritive; et éliminer la malnutrition chez les femmes enceintes et les enfants.

M. Graziano da Silva a déclaré qu'une des raisons du gaspillage alimentaire était la « tendance à une consommation excessive dans les pays à revenu moyen et élevé »

Le contraste est grand

Le résultat est qu'environ 1,5 milliard d'individus souffrent de surcharge pondérale, comparé aux 868 millions de personnes sous-alimentées, a-t-il poursuivi. "Ce chiffre illustre un des grands paradoxes de notre monde: la répartition inégale de la nourriture, des revenus et des opportunités".

La Conférence Terra Madre, qui se réunit tous les deux ans et à laquelle participent quelque 130 pays, se penche sur les questions d'alimentation, d'agriculture, de développement durable, de gastronomie, de mondialisation et d'économie. 

Slow Food International est une association à but non lucratif qui compte 100 000 membres dans le monde entier et défend une alimentation traditionnelle, durable, nutritive et savoureuse.