FAO.org

粮农组织主页 > 媒体 > 新闻报道
本文尚无中文版本。

点击此处关闭信息框

De nouvelles techniques et engins de pêche à la rescousse des tortues de mer

A l’occasion de la Journée mondiale des Océans, la FAO présente des directives pour réduire les morts accidentelles de tortues

Photo courtesy of Vance Miller under the Creative Commons Attribution 2.0 Generic license typo3temp/pics/36515434f3.jpg http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Loggerhead_sea_turtle.jpg
Une tortue Caretta caretta
8 juin 2010, Rome - Les tortues de mer peuplent les océans depuis quasiment 60 millions d'années. Cependant, pour de nombreux observateurs, l'inquiétante diminution de leurs effectifs au cours du dernier siècle pourrait conduire à leur extinction.

Ces doux géants sont menacés par une vaste gamme d'activités humaines, dont la pêche: les tortues sont capturées accidentellement par les pêcheurs visant d'autres espèces - un phénomène connu sous le nom de "prises accessoires" - et elles meurent souvent avant d'avoir pu être libérées.

On ne connaît pas avec précision le nombre de tortues de mer capturées involontairement chaque année, mais on s'accorde à reconnaître que les prises accidentelles de certaines espèces - comme les tortues caouanne et Luth dans le Pacifique, et la tortue olivâtre vivant le long de la côte orientale de l'Inde - sont source de préoccupation

La pêche n'est pas la seule responsable de la mort des tortues marines. Le développement du littoral détruit les zones fragiles de ponte. Les tortues s'étouffent en avalant des déchets, en particulier des sacs en plastique qui ressemblent aux méduses dont elles se nourrissent.

Mais la pêche est un secteur qui possède les connaissances et le matériel nécessaires pour réduire la mortalité des tortues, affirme la FAO - et qui détient donc un vaste potentiel pour affronter ce problème.

Un nouvel instrument

L'Organisation des Nations Unies lance ce message à l'occasion de la Journée mondiale des Océans 2010, en prônant le recours à une nouvelle série de Directives visant à réduire la mortalité des tortues marines dans les opérations de pêche.

Ces directives s'inspirent d'efforts mondiaux de mise au point de méthodes de réduction de la mortalité des tortues de mer liée à la pêche, et montrent que des modifications souvent simples des techniques et pratiques de pêche, conjuguées à l'utilisation de technologies respectueuses des tortues, peuvent faire la différence.

Elles comportent des dessins et des diagrammes pour aider les pêcheurs à adopter les suggestions. Elles classent les différentes méthodes selon le type de pêche concerné et, pour faciliter la consultation, elles résument les avantages et les inconvénients de chaque méthode.

"Ces directives fournissent des informations sur la modification des engins et des méthodes de pêche et sur l'adoption par le secteur d'approches volontaires de réduction de la mortalité des tortues",  indique Gabriella Bianchi, du Département des pêches et de l'aquaculture de la FAO.

"Elles offrent également des suggestions sur des mesures d'aménagement, telles que la taxation des prises accidentelles, et des meilleures pratiques relatives à l'évitement des points chauds, à la manipulation et à la libération des tortues, et à la réduction des engins de pêche abandonnés ou perdus", ajoute-t-elle.

Une technique éprouvée consiste à remplacer les hameçons traditionnels en J par des hameçons auto-ferrants que les tortues n'avalent pas facilement. La coloration des appâts et une sélection plus attentive en évitant les aliments préférés des tortues permettraient également de réduire les prises accidentelles.

Parmi les autres stratégies recommandées, citons une légère modification de la profondeur de mouillage des palangres et l'installation de trappes sur les chaluts et de "dispositifs d'exclusion des tortues" sur les filets de pêche.

Thème de la Journée mondiale des Océans 2010: Nos océans: opportunités et enjeux.