FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2007 :: Récolte désastreuse…
Récolte désastreuse au Swaziland
400 000 personnes ont besoin d’aide alimentaire
23 mai 2007, Rome – Plus du tiers de la population du Swaziland a besoin d’aide alimentaire du fait d’une récolte désastreuse de maïs – la pire jamais enregistrée ces dernières années – conséquence d’une sécheresse prolongée et de températures anormalement élevées, selon un rapport conjoint FAO-PAM diffusé aujourd’hui.

Quelque 400 000 personnes vulnérables auront besoin de 40 000 tonnes d’aide alimentaire d’ici à la prochaine récolte d’avril 2008, précise le rapport, fruit d'une mission d’évaluation conjointe - la première d'une série en Afrique australe.

La production de maïs en 2006/2007 devrait atteindre quelque 26 000 tonnes, soit près de 60 pour cent de moins que l’année dernière. Cette chute des disponibilités alimentaires et la hausse concomitante des cours du maïs limiteront considérablement l’accès à la nourriture de 69 pour cent de personnes qui vivent avec moins d’un dollar par jour.

Bien qu’ayant souffert du fait de la sécheresse prolongée et des pénuries d’eau, l’élevage devrait permettre de limiter les dégâts, de récentes pluies tombées dans une bonne partie du pays ayant fait reverdir les pâturages et amélioré les conditions du bétail.

Le taux de prévalence élevé du VIH/SIDA n’arrange pas les choses. Son impact aggrave la situation créée par les conditions climatiques adverses: santé précaire, indigence, inégalités des revenus, etc. Le Swaziland souffre du taux d’infection le plus élevé du monde, soit 42,6 pour cent.

Urgence

Le rapport FAO/PAM recommande une aide alimentaire ciblée pour secourir directement les ménages n’ayant pas suffisamment accès aux disponibilités alimentaires et aux intrants agricoles.

Il recommande de fournir à la population des intrants agricoles au moment opportun, notamment des semences, des engrais, du crédit et des machines agricoles (tracteurs, etc.) afin de relancer la production dès le début de la prochaine campagne agricole, en septembre.

Les précipitations ayant été capricieuses et tardives, les agriculteurs devraient adopter le plus rapidement possible des stratégies et techniques adaptées aux nouvelles conditions climatiques, notamment l’irrigation à petite échelle, la collecte de l’eau et la diversification des cultures.

Les cours des principales céréales ont augmenté fortement non seulement du fait des pénuries locales mais aussi à la suite de la hausse du prix du maïs importé d’Afrique du Sud, principal fournisseur du Swaziland. Cette tendance haussière devrait se poursuivre pour le reste de l’année, les faibles précipitations en Afrique du Sud et dans d’autres pays voisins ayant réduit les disponibilités.

On estime à 173 800 tonnes les quantités de céréales que le Swaziland devra importer durant la période avril 2007-mars 2008. Les importations commerciales pour la même période étant estimées à 129 000 tonnes et le pays ayant 4 800 tonnes d’aide alimentaire en stock ou en route, l’assistance internationale devra couvrir la différence, soit 40 000 tonnes.

Contacts:
Teresa Buerkle
Relations médias, FAO
teresamarie.buerkle@fao.org
(+39) 06 570 56146
(+39) 348 141 6671

Richard Lee
PAM, Johannesburg
Richard.lee@wfp.org
(+27) 11 517 1536
(+27) 82 908 1446

Contact:

Teresa Buerkle
Relations médias, FAO
teresamarie.buerkle@fao.org
(+39) 06 570 56146
(+39) 348 141 6671

Richard Lee
PAM, Johannesburg
Richard.lee@wfp.org
(+27) 11 517 1536
(+27) 82 908 1446

FAO photo

Au Swaziland, le maïs est le principal aliment de base

envoyer cette page
Récolte désastreuse au Swaziland
400 000 personnes ont besoin d’aide alimentaire
23 mai 2007 – Plus du tiers de la population du Swaziland a besoin d’aide alimentaire du fait d’une récolte désastreuse de maïs.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS