FAO :: Salle de presse :: Projets sur le terr… :: 2004 :: Avec les jardins ur…
Avec les jardins urbains, Caracas crée des emplois et améliore la nutrition
Devant l'accroissement de la population urbaine, les autorités envisagent de multiplier les disponibilités d'aliments frais
9 mars 2004, Caracas, Venezuela -- Les cultures maraîchères en ville pourraient être la trouvaille du siècle au bon moment. En 2005, la population urbaine de la planète devrait dépasser la population rurale. Trois milliards de citadins auront besoin d'aliments fiables et à des prix abordables. Pourtant, les métropoles des pays en développement accusent souvent des taux de pauvreté supérieurs à 50 pour cent avec un chômage et une malnutrition chroniques.

Les jardins-potagers urbains - qui servent à préserver la qualité et la sécurité sanitaire des aliments, et la viabilité économique et environnementale - pourraient-ils approvisionner les familles pauvres en aliments frais, tout en créant des emplois et en améliorant la nutrition?

C'est dans ce but qu'en 2003, le Venezuela, soutenu par la FAO, a lancé un vaste projet d'agriculture urbaine. Le gouvernement a créé 4 000 micro-jardins dans des quartiers pauvres de Caracas et 20 coopératives horticoles en ville et aux abords.

Dans ce rapport de terrain, les participants au projet décrivent avec leurs propres mots les avantages et les problèmes rencontrés par l'initiative, et comment ils sont arrivés si loin en si peu de temps.

Pour en savoir plus, lire les récits dans la colonne de droite.

Suite du dossier…

Avec les jardins urbains, Caracas crée des emplois et améliore la nutrition

Des jardins pour les pauvres

Le récit des nouveaux jardiniers

Galerie photos

Contact:

Peter Lowrey
Chargé d'information, FAO
peter.lowrey@fao.org
(+39) 06 570 52762

FAO/G. Bizzarri

Un membre d'une coopérative agricole au centre de Caracas désherbe une parcelle de salades

envoyer cette page
Avec les jardins urbains, Caracas crée des emplois et améliore la nutrition
Devant l'accroissement de la population urbaine, les autorités envisagent de multiplier les disponibilités d'aliments frais
En 2005, la population urbaine de la planète devrait dépasser la population rurale. Trois milliards de citadins auront besoin d'aliments fiables et à des prix abordables. Les jardins-potagers urbains pourraient-ils approvisionner les familles pauvres en aliments frais, tout en créant des emplois et en améliorant la nutrition? C'est ce qu'essaie de déterminer un projet à Caracas, au Venezuela.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS