FAO :: Salle de presse :: Projets sur le terr… :: 2004 :: Lueur d'espoir au S… :: Remise en état du s…
Remise en état du secteur de la pêche dans une zone dévastée par les conflits
Chambres froides et camions frigorifiques aident les petits pêcheurs de retour à Jaffna à redémarrer
29 octobre 2004, Jaffna, Sri Lanka -- Après vingt ans de troubles civils, les pêcheurs de la péninsule septentrionale de Jaffna retournent lentement chez eux. Un projet de remise en état d'urgence de la FAO, financé par le Gouvernement allemand, aide à accélérer la reprise économique de la région, en créant des opportunités pour un commerce de la pêche plus rentable.

En juillet s'est achevée la construction de trois centres de ramassage du poisson équipés de chambres froides dans le cadre d'un projet pilote d'un programme à plus long terme de remise en état et de développement durable du secteur halieutique au nord-est du Sri Lanka.

Le projet de la FAO, en collaboration avec le Ministère des pêches et des ressources marines, fournit une assistance immédiate à quelque 3 000 familles de pêcheurs dans les villages les plus durement touchés à Jaffna, zone particulièrement éprouvée par le conflit.

Plus de 15 000 personnes ont été déplacées des zones côtières de Jaffna et plus de 12 000 habitations appartenant aux familles de pêcheurs du district ont été détruites. A ce jour, quelque 7 000 personnes sont rentrées à Jaffna, mais nombre d'entre elles vivent dans des logements de fortune.

Le poisson est la principale ressource naturelle de la région, et la pêche le principal moyen d'existence de la population locale.

Accès direct au marché: de meilleurs revenus

Les centres de collecte du poisson, construits avec l'aide du projet de la FAO, permettent de stocker les excédents de poisson et le poisson capturé en dehors des heures d'ouverture du marché, en attendant de les transporter à la capitale, Colombo. Un projet de la Coopération technique allemande fournira six camions frigorifiques.

Les installations et les camions de stockage donnent aux pêcheurs un accès direct au marché à Colombo et, au bout du compte, au marché d'exportation, ce qui accroît la valeur de leurs prises.

"Les chambres froides et les camions pour le transport signifient que les petits pêcheurs de Jaffna peuvent gérer une part plus importante de la filière", explique Jean-Michel Arnoult, coordonnateur des urgences de la FAO au Sri Lanka.

"Jusqu'à présent, les négociants venaient de Colombo aux petits villages de Jaffna pour acheter le poisson à un prix qu'ils fixaient eux-mêmes. Désormais, en acheminant eux-mêmes leurs prises à la capitale, les pêcheurs obtiennent un prix nettement supérieur au marché."

Et les pêcheurs y trouvent toute une série d'avantages. "Quand nous gagnerons plus avec notre poisson, nous pourrons acheter de meilleurs bateaux e du matériel de pêche moderne qui nous permettra d'accroître nos prises", espère Kandavanni Sooriyakumaran, Secrétaire de la coopérative de pêcheurs d'Inparuddy. "Avec un meilleur revenu, nous pourrons aussi acheter d'autres aliments, comme des fruits et légumes, pour nos familles."

L'union fait la force

Depuis toujours, les pêcheurs de Jaffna sont organisés en coopératives de village, qui sont à leur tour membres d'un syndicat regroupant environ 10 coopératives.

"La structure bien huilée des coopératives de villages et des syndicats a contribué à la mise en œuvre du projet", explique M. Arnoult. "Les activités quotidiennes de réception, conditionnement et stockage du poisson demeurent du ressort de la société coopérative, tandis que les opérations des nouveaux centres de collecte, de transport et de commercialisation relèvent des syndicats. Le syndicat garantit que les bénéfices supplémentaires obtenus au marché de Colombo vont aux pêcheurs."

Les centres de collecte seront équipés de balances, de casiers en plastique pour le transport du poisson, de gants et de bottes en caoutchouc. En outre, le premier groupe de trois syndicats bénéficiaire recevra une formation en comptabilité et en techniques de commercialisation, ainsi qu'en pratiques améliorées de manipulation du poisson.

Les pêcheurs seront formés à la manipulation, au nettoyage, à la mise en glace et au conditionnement du poisson; au fonctionnement et à l'entretien de la chambre froide; à la salaison, au séchage et au fonctionnement des séchoirs solaires.

Suite du dossier…

Lueur d'espoir au Sri Lanka

Des outils pour repartir à zéro

Remise en état du secteur de la pêche dans une zone dévastée par les conflits

"L'inondation a tout emporté"

FAO/M. Kruse

Plus de 15 000 personnes ont été déplacées des zones côtières de Jaffna durant le conflit.

envoyer cette page
Remise en état du secteur de la pêche dans une zone dévastée par les conflits
Chambres froides et camions frigorifiques aident les petits pêcheurs de retour à Jaffna à redémarrer
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
 
RSS