FAO :: Salle de presse :: Projets sur le terr… :: 2004
Projets sur le terrain, 2004
Grâce à un projet de la FAO et de Conservation International, les éléphants du Parc national de Kakum, au Ghana, sont tenus à l'écart des cultures par de morceaux de tissu imprégnés de piment
En Sierra Leone, où dix ans d'hostilités et de mutilations de civils ont aggravé le problème des handicaps, un projet de la FAO inculque aux handicapés des zones rurales des qualifications techniques et professionnelles afin qu'ils soient à même de contribuer au bien-être de leur ménage et au développement de leur communauté.
Grâce à un projet de la FAO, les communautés qui vivaient des ressources forestières du Parc national de Bwindi ont créé de petites entreprises dont elles tirent des revenus tout en protégeant l'environnement.

En aidant à recréer des moyens d'existence agricoles dans les communautés dévastées par les catastrophes naturelles et les conflits, la FAO s'emploie à promouvoir la paix et la réconciliation et à renforcer les économies rurales au Sri Lanka.
Le Swaziland est en train de subir une véritable révolution de son régime alimentaire, les gens se détournant de l'alimentation traditionnelle au profit des aliments prêts-à-manger. Avec l'appui du projet LinKS de la FAO, le gouvernement s'emploie à combattre cette tendance et les problèmes de santé qu'elle engendre en encourageant les cultures vivrières traditionnelles et la conservation des variétés de semences locales.
La FAO vient de lancer en Angola un projet visant à atténuer la vulnérabilité des communautés rurales récemment rentrées au pays consécutivement aux efforts de pacification et de réhabilitation d'une économie dévastée par 27 années de guerre.
Dans le nord-est namibien, l'exploitation de fruits sauvages contribue à l'amélioration de la sécurité alimentaire et des revenus des communautés rurales grâce à un projet de la FAO.
Dans une des communautés les plus pauvres de New Delhi, la faim est en régression depuis qu'un groupe d'habitants produit sa propre nourriture avec l'aide de la FAO.
Le programme d'éradication de la tique Amblyomma conduit par la FAO s'est conclu avec succès sur diverses îles des Caraïbes et se concentre maintenant sur Antigua. Les efforts visant à encourager la production animale sur l'île et réduire ainsi les importations de viande dépendent de la réussite du programme.
En 2005, la population urbaine de la planète devrait dépasser la population rurale. Trois milliards de citadins auront besoin d'aliments fiables et à des prix abordables. Les jardins-potagers urbains pourraient-ils approvisionner les familles pauvres en aliments frais, tout en créant des emplois et en améliorant la nutrition? C'est ce qu'essaie de déterminer un projet à Caracas, au Venezuela.
Au coeur de la forêt pluviale bolivienne, dans le cadre d'un programme de développement alternatif du Gouvernement de Bolivie, un projet de la FAO aide les anciens cultivateurs de coca à gagner leur vie avec des cultures alternatives légales.
RSS