FAO :: Salle de presse :: Projets sur le terr… :: 2005 :: Le 'Grand Lac' du C… :: Parmi les innovatio…
Parmi les innovations du projet, une école flottante et des réserves de poisson
Promouvoir la gestion forestière communautaire
Un des aspects les plus singuliers des plans de gestion communautaire du projet de la FAO dans la province de Siem Reap a été la création de 12 réserves de poisson protégées dans des lieux plus profonds où l'eau est à hauteur constante toute l'année.

L'idée, explique le coordonnateur du projet Patrick Evans, était d'offrir aux poissons un refuge sûr pour leur reproduction et leur croissance tout au long de l'année.

Au début, l'idée a engendré des réticences, fait-il remarquer, mais à mesure que les pêcheurs constataient que les réserves aidaient à améliorer les prises dans les zones environnantes, ils ont soutenu l'initiative.

Un Centre flottant d'éducation environnementale

Le projet Tonle Sap de la FAO a également créé un centre flottant d'éducation environnementale (le centre GECKO), avec des membres du personnel du Département de l'environnement provincial de Siem Reap; il a aidé à faire connaître aux écoliers des villages locaux les ressources naturelles du lac et à les sensibiliser à la nécessité de les gérer durablement.

En avril 2005, plus de 5 000 enfants avaient participé à des programmes environnementaux, et les matériels pédagogiques mis au point pour l'école flottante ont été adaptés à 30 autres écoles de la province de Siem Reap le long du lac.

A présent, un nouveau projet de biodiversité sur 7 ans du Programme des Nations Unies pour le développement entend poursuivre l'action du Centre et envisage d'en établir d'autres sur le même modèle dans d'autres zones du lac afin de renforcer l'éducation environnementale des enfants.

Le projet de la FAO a en outre encouragé la gestion forestière communautaire dans les zones d'altitude du bassin versant entourant le lac, créant 40 sites de foresterie communautaire dans la province de Siem Reap, faisant intervenir 79 villages et couvrant plus de 20 000 hectares.

Par ailleurs, la FAO a travaillé avec les agriculteurs sur les rives du lac pour promouvoir l'horticulture pluviale, aidé les familles à mettre sur pied des activités aquicoles et créé un organisme de micro-crédit offrant de petits prêts de 25-50 dollars aux petits chefs d'entreprise locaux.

Suite du dossier…

Le Grand Lac du Cambodge retrouve un second souffle

Le lac fait vivre des millions d'habitants

Parmi les innovations du projet, une école flottante et des réserves de poisson

Vídeo

Une école sur le lac (13 min.) (mpg)

FAO/P. Evans

Le projet Tonle Sap de la FAO a aidé à promouvoir la gestion forestière communautaire dans les zones d'altitude du bassin versant entourant le lac.

FAO/P. Everingham

Le projet a également créé un programme d'éducation environnementale pour enseigner aux élèves l'importance de la gestion responsable des ressources naturelles de Tonle Sap.

envoyer cette page
Parmi les innovations du projet, une école flottante et des réserves de poisson
Promouvoir la gestion forestière communautaire
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
 
RSS