FAO :: Salle de presse :: Dossiers de fond :: 2004 :: L'avenir de l'agric… :: Erosion de la diver…
Erosion de la diversité phytogénétique
Quelque 10 000 espèces végétales différentes ont été utilisées par l'homme pour sa consommation et l'alimentation animale depuis l'avènement de l'agriculture il y a 10 000 ans.

Pourtant, aujourd'hui, seulement 150 espèces végétales nourrissent la plupart des êtres humains, et 12 cultures assurent à elles seules 80 pour cent des apports énergétiques, le blé, le riz, le maïs et la pomme de terre représentant 60 pour cent.

Le rapport sur l'Etat des ressources phytogénétiques mondiales de la FAO comprend une liste de pays où l'érosion génétique a effacé grande partie de la diversité variétale d'une culture.

Avec les sols et l'eau, ces ressources phytogénétiques constituent le fondement de l'agriculture et de la sécurité alimentaire mondiale.

Les ressources phytogénétiques servent aux agriculteurs et aux scientifiques comme matière première pour la sélection de nouvelles variétés et pour les biotechnologies. Elles sont en outre un réservoir de diversité génétique servant à amortir les changements environnementaux et économiques.

La réduction de la biodiversité agricole se traduit par une diminution des possibilités de garantir une nutrition plus variée, d'accroître la production vivrière, d'augmenter les revenus, de s'adapter aux contraintes environnementales et de gérer de façon durable les écosystèmes.

La reconnaissance, la sauvegarde et l'utilisation du potentiel et de la diversité de la nature sont fondamentales pour la sécurité alimentaire et l'agriculture durable.

Un tissu inextricable d'interdépendance

Dans la quasi-totalité des pays, l'agriculture est fortement tributaire des ressources génétiques d'autres parties du monde.

Par exemple, une étude a révélé que l'Amérique du Nord dépend complètement d'espèces venant d'autres régions pour ses principales cultures vivrières et industrielles, tandis que l'Afrique subsaharienne serait dépendante à 87 pour cent des ressources phytogénétiques nécessaires. Plus de deux tiers des pays en développement achètent plus de la moitié de leur production agricole de plantes domestiquées dans d'autres régions.

Selon la FAO, même si de nombreux pays détiennent une quantité importante de diversité phytogénétique pour l'alimentation et l'agriculture dans leurs propres banques de gènes et dans les champs, il y a de fortes chances qu'ils sollicitent une diversité supplémentaire de l'étranger, de sorte que cette nécessité d'échange de ressources phytogénétiques a peu de probabilités de diminuer.

Etant donné l'importance d'un nombre relativement limité de cultures pour la sécurité alimentaire mondiale, selon la FAO, il est important que la diversité des principales plantes soit conservée efficacement et gérée correctement.

FAO/Focus on biodiversity

Suite du dossier…

L'avenir de l'agriculture dépend de la biodiversité

Erosion de la diversité phytogénétique

Créer un système international de sauvegarde de la biodiversité agricole

Perte alarmante de races d'élevage

Les connaissances traditionnelles aident à comprendre les avantages de la biodiversité, menacée par le sida

S'efforcer de protéger la diversité biologique

Informations complémentaires

FAO/18818/I. Balderi

Les ressources phytogénétiques, matière première pour obtenir de nouvelles variétés de plantes et réservoir de diversité génétique, servent de tampon contre les changements environnementaux et économiques.

envoyer cette page
Erosion de la diversité phytogénétique
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
 
RSS