FAO :: Salle de presse :: Dossiers de fond :: 2004
Dossiers de fond, 2004
La dernière édition du rapport de la FAO L'état de l'insécurité alimentaire dans le monde présente une analyse novatrice des coûts humains et économiques de la faim.
Plus de 40 pour cent de la superficie terrestre est composée de terres agricoles, et la biodiversité est tout aussi importante dans les champs que dans les forêts nébuleuses de montagne. De fait, la sécurité alimentaire mondiale dépend de la sauvegarde de la biodiversité, où que ce soit.
Des nuées de criquets pèlerins jettent une ombre sur l'existence de millions d'agriculteurs et d'éleveurs en Afrique du Nord-Ouest et dans le Sahel. Ce dossier illustre ce que représente pour eux, pour leur communauté et pour leur pays la plus dévastatrice attaque acridienne des 15 dernières années.
A en croire les preuves troublantes recueillies récemment, l'épidémie de VIH/SIDA empêcherait non seulement les ménages touchés de cultiver suffisamment de nourriture pour survivre, mais mettrait en péril la viabilité à long terme de l'agriculture traditionnelle. La FAO est en train d'obtenir des résultats prometteurs en testant sur le terrain des moyens d'atténuer la crise.
Les deux principaux obstacles à une pêche durable sont la surcapacité de pêche et la pêche illicite, non réglementée et non déclarée. Un récent rapport de la FAO montre qu'alors que la capacité de pêche mondiale semble se stabiliser, il y a encore beaucoup à faire pour la gérer. Dans un même temps, le problème de la pêche illégale s'aggrave.
La "Révolution génétique" - l'utilisation des biotechnologies en agriculture - peut-elle contribuer à relever le défi de nourrir une population mondiale croissante?
Lorsqu'en 2030 la population de la planète atteindra 8,3 milliards de personnes, que mangeront-elles pour la plupart? Du riz. Tout au moins à condition que les pays producteurs de riz affrontent quelques questions pressantes.

Dès lors que les oiseaux de basse-cour sont infectés, les flambées de grippe aviaire s'avèrent difficiles à endiguer et ont souvent de graves retombées économiques pour les communautés et les pays touchés. La maladie présente également de gros risques pour la santé de l'homme. Pour en savoir plus sur la grippe aviaire et sur les mesures de la FAO pour venir en aide aux pays touchés.
RSS