FAO :: Salle de presse :: Dossiers de fond :: 2005 :: Les communautés ren… :: Créer des villages …
Créer des villages modèles
Panama, Sri Lanka – Cette communauté de petits pêcheurs assiégée a été désignée "village côtier modèle", retenu pour introduire une approche de la FAO visant à améliorer les moyens d’existence dans les zones démunies frappées par le tsunami. Grâce à la générosité de donateurs, 5,6 millions de dollars ont été affectés à 14 villages sri-lankais pour les aider à devenir des modèles, montrant ce qui est possible de réaliser quand les communautés ne dépendent plus d’une seule source de revenus mais diversifient leurs activités.

Travaillant en étroite collaboration avec les villageois, Ricerca e Cooperazione, une ONG Italienne, a déjà conduit une enquête de deux semaines sur les moyens d’existence pour étudier le potentiel de Panama, identifiant des créneaux comme l’aquaculture, les jardins familiaux, les petites entreprises et la réparation des bateaux et du matériel de pêche.

La prochaine phase consistera pour les experts de la FAO à examiner les propositions et à octroyer des contrats aux ONG pour aider les villages à démarrer les activités économiques les plus prometteuses.

Panama a besoin d’aide: 72 bateaux de pêche ont été endommagés par le tsunami, mais des prêts d’assistance n’ont été reçus que pour la réparation de 15 navires. Le tsunami a modifié l’écosystème local au point que les crocodiles ont envahi la zone.

"Une femme est morte après avoir été attaquée par un crocodile. Nous avons peur de pêcher dans le lagon”, raconte H. Tabasiri, qui dirige la coopérative de pêche.

Alors que Panama est en train de devenir un modèle de développement pour d’autres villages, la FAO a distribué des semences de riz, des pompes à eau et des engrais, et a organisé une formation sur la restauration des terres, la lutte contre les ravageurs et la nutrition.

"Pour nous, la FAO est la première agence de coopération”, annonce le Vice-directeur régional de l’agriculture, P.M. Dayaratne. "La FAO coopère avec ceux d’entre nous qui travaillent dans le secteur gouvernemental."

Grâce à son instance neutre, la FAO a également négocié l’approbation du gouvernement pour la distribution de semences de maïs et de riz à des centaines de petits agriculteurs et pêcheurs déplacés dans une enclave des Tigres tamouls près de Panama, la première aide qu’ils aient jamais reçue en dehors d’un logement temporaire.
FAO

Suite du dossier…

Les communautés renaissent: progrès visibles un an après le tsunami

Le rôle de la FAO après le tsunami

Aider les rescapés d’Aceh à se construire un avenir

Redonner sa productivité à la terre

Garantir une pisciculture durable

Concevoir une nouvelle flotte de pêche pour le Sri Lanka

Créer des villages modèles

Comment apporter des secours à plus de 50 îles

Les vergers de la Thaïlande à nouveau en fleurs

FAO/P. Singh

Un agriculteur de Panama, au Sri Lanka, montre une carte délivrée par la FAO lui donnant droit à une quantité fixe d'engrais et de semences

envoyer cette page
Créer des villages modèles
-
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
 
RSS