FAO :: Salle de presse :: Dossiers de fond :: 2005 :: La route est longue… :: Vers la certificati…
Vers la certification d'aliments traditionnels du Moyen-Orient
Tourisme et immigration ouvrent de vastes créneaux d'exportation
De plus en plus de pays en développement voudraient bien que les marchés alimentaires ethniques des pays développés leur ouvrent leurs portes. Au Moyen-Orient, de nombreux pays ont déjà bien avancé sur le chemin qui mène à l'établissement de normes pour plusieurs de leurs aliments traditionnels.

Dans ces pays, le tahin (pâte de graines de sésame), le foul (purée de fèves) et l'houmous ont déjà franchi cinq stades de la procédure d'élaboration des normes du Codex Alimentarius qui comprend 8 étapes.

Les responsables du Codex affirment que les projets de normes de ces aliments pourraient atteindre l'étape finale du processus d'adoption des normes internationales en l'espace de deux ans.

Le tahin, qui est une pâte de graines de sésame, constitue la base de nombreux aliments typiques du Moyen-Orient, notamment l'houmous, une purée froide de pois chiches consommée au Liban, en Syrie, en Jordanie et en Irak, ainsi qu'en Arabie saoudite et dans certains pays du Golfe.

L'houmous en boîte à la conquête des marchés

L'houmous est produit et mis en conserve dans plusieurs pays du Moyen-Orient. Les normes régionales concernant cet aliment apprécié des gourmets ont été discutées en mars dernier.

L'houmous se fait à la maison en écrasant des pois chiches - auparavant longuement trempés dans l'eau - jusqu'à ce qu'ils se transforment en purée à laquelle on ajoute de la pâte de sésame, du jus de citron, de l'ail et des épices.

Respect des normes du Codex et exportations

L'attribution d'une norme Codex prend des années et a lieu au terme d'un processus minutieux de négociation du contenu du produit alimentaire.

A titre d'exemple, le Comité de coordination FAO/OMS pour le Proche-Orient a suggéré les modifications suivantes au projet de norme concernant l'houmous en conserve. Le titre de la norme a été amendé comme suit "Norme régionale pour l'houmous en boîte avec tahin" (pois chiches transformés avec tahin) afin de mieux refléter la nature du produit concerné.

Le foul, autre aliment typique du Moyen-Orient parvenu à la cinquième étape de la procédure du Codex, est une purée de fèves pouvant être servie à tous les repas. C'est pratiquement le plat national en Egypte, où les habitants le mangent souvent au petit déjeuner accompagné d'oeufs. En Afrique du Nord, on le sert en soupe en y ajoutant des morceaux de pain. Le foul est souvent considéré comme un plat unique si on y ajoute des protéines animales.

Le foul se prépare à la maison en faisant tremper des fèves toute la nuit, avant de les plonger dans l'eau bouillante salée en les laissant cuire à feu doux pendant 6 heures. Elles peuvent être ensuite broyées en y ajoutant de l'ail, du jus de citron et un filet d'huile d'olive.

Riche en protéines

De grosses fabriques de conserves en Egypte, en Jordanie, au Liban, au Soudan et en Syrie sont spécialisées dans la mise en boîte du foul destiné à l'exportation. Le foul est riche en protéines. En outre, les fèves contiennent du phosphore, du cuivre et du potassium.

Le Comité régional de coordination du Codex a proposé le texte suivant pour la norme sur "les fèves transformées" ou foul en boîte: "Le Comité propose de réduire le pourcentage d'huile végétale de 4 à 3 pour cent et de permettre l'addition de graines de pois chiches au produit à hauteur de 10-30 pour cent pour autant que ce soit indiqué clairement sur l'étiquette avec le nom du produit."

Lorsque les normes de qualité pour ces aliments seront adoptées dans deux ans environ, les producteurs pourront mettre sur le marché des produits standards de même niveau de qualité. Cela multipliera les possibilités d'exportation de ces aliments aux quatre coins du monde.

4 juillet 2005
FAO

Suite du dossier…

La route est longue qui mène aux normes alimentaires du Codex

Vers la certification d'aliments traditionnels du Moyen-Orient

Sécurité des aliments et commerce: les bénéfices du Codex

Contact:

Salah Al Bazzaz
Relations médias
salah.albazzaz@fao.org
(+39) 06 570 56328

FAO/J. Riddle

Les plats traditionnels du Moyen-Orient s'exportent bien

Les ingrédients du tahin (pâte de graines de sésame)

Les ingrédients du foul

envoyer cette page
Vers la certification d'aliments traditionnels du Moyen-Orient
Tourisme et immigration ouvrent de vastes créneaux d'exportation
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
 
RSS