FAO :: Salle de presse :: Dossiers de fond :: 2005 :: Marchés des produit… :: Le subventionnement…
Le subventionnement du coton dans les pays riches provoque la baisse des cours dans le monde entier
Agriculteurs et moyens d'existence ruraux en subissent les conséquences
En Afrique centrale et en Afrique de l'Ouest, les cultures de coton font vivre plus de 10 millions de personnes, indique le nouveau rapport de la FAO, La Situation des marchés des produits agricoles 2004 (SOCO). Pour de nombreux pays de la région, les exportations de coton sont la source principale de devises étrangères et d'emploi rural.

Dans un chapitre portant sur le subventionnement du coton dans les pays développés, le SOCO décrit les impacts que les subventions agricoles peuvent avoir dans l'autre hémisphère sur les moyens d'existence des hommes et des femmes travaillant dans les fermes du monde en développement.

En 2001, le coton assurait jusqu'à 50 pour cent des exportations agricoles totales du Bénin, du Burkina Faso, du Mali, du Tchad et du Togo, soit entre 2,5 et 6,7 pour cent de leur PIB, selon le rapport de la FAO.

Travaillant sur de petites parcelles d'1 à 2 hectares sans mécanisation, les cultivateurs d'Afrique de l'Ouest sont parmi les producteurs de coton au plus faible coût au monde. Mais, depuis le milieu des années 90, le prix qu'ils reçoivent pour leur coton s'est effondré, sous l'effet d'une combinaison de facteurs internationaux et nationaux, aggravés par la vive concurrence des exportations de coton des Etats-Unis.

Selon le SOCO, les coûts de production aux Etats-Unis sont trois fois supérieurs à ceux de l'Afrique de l'Ouest, mais les cultivateurs américains bénéficient de 4 milliards de dollars par an de subventions et de soutien directs, soit plus que tout le PIB du Burkina Faso, où 2 millions de personnes dépendent des cultures de coton, indique le rapport de la FAO.

La production de coton aux Etats-Unis a augmenté de plus de 40 pour cent entre 1998 et 2001, tandis que le volume de ses exportations a doublé - en dépit de l'effondrement des prix qui ont touché leurs plus bas niveaux durant cette période. La FAO estime que cet écroulement a coûté à huit pays d'Afrique occidentale près de 200 millions de dollars en pertes de recettes annuelles d'exportation.

Les millions de familles rurales dépendant du coton comme source unique de revenus l'ont payé cher. Une étude récente de l'Organisation mondiale de la santé a constaté que les ménages d'Afrique occidentale qui cultivaient du coton en plus du maïs avaient une meilleure nutrition et des revenus plus élevés. Lorsque la production de coton a fait un bon de 175 pour cent au milieu des années 90, la pauvreté a diminué de 16 pour cent, affirme le SOCO.

Cependant, les subventions du coton dans les pays industrialisés ne sont pas la seule raison expliquant la chute des prix, observe la FAO. Dans certains pays en développement, "les politiques nationales ont également pénalisé les producteurs". Les progrès technologiques et la concurrence des fibres artificielles ont entraîné la baisse des cours mondiaux du coton au cours des 50 dernières années. Mais une étude de la FAO montre que la suppression des soutiens au coton dans le monde entier pourrait se traduire par une augmentation des prix du coton de 11 pour cent, ce qui porterait à un accroissement des exportations africaines d'au moins 9 pour cent, et pouvant aller jusqu'à 38 pour cent.
FAO/22511/L. Lizzie

Suite du dossier…

Marchés des produits de base: tendances mondiales, retombées locales

Baisse des recettes d'exportation des produits et des factures d'importations alimentaires

Principaux produits de base traités par le SOCO

Le déficit commercial du secteur alimentaire, une menace pour les pays les plus démunis

Le subventionnement du coton dans les pays riches provoque la baisse des cours dans le monde entier

Contact:

John Riddle
Relations médias, FAO
john.riddle@fao.org
(+39) 06 570 53259

FAO/A. Conti

Les subventions dans les pays riches font baisser les cours du coton dans le monde entier

envoyer cette page
Le subventionnement du coton dans les pays riches provoque la baisse des cours dans le monde entier
Agriculteurs et moyens d'existence ruraux en subissent les conséquences
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
 
RSS