FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2004 :: L'union fait la for…
L'union fait la force
La FAO et les gouvernements locaux unis dans la lutte contre la faim
19 mars 2004, Rome -- L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et les régions du Piémont et de la Toscane en Italie unissent leurs forces pour aider le Programme brésilien «Faim Zéro» à construire un million de collecteurs d'eaux pluviales dans la région aride du Nord-Est du Brésil. Une délégation se rendra à Brasilia en avril prochain.

Pour comprendre les problèmes concrets qu'une municipalité rencontre lorsqu'elle veut améliorer la gestion de l'eau ou satisfaire les besoins d'irrigation de ses agriculteurs, le meilleur moyen est de tirer des enseignements des autres communes qui en ont fait l'expérience.

Chaque jour, un nombre croissant de gouvernements nationaux et d'organismes internationaux reconnaissent le potentiel des institutions locales et des organes gouvernementaux sous-nationaux dans la promotion du développement dans les pays pauvres. Et chaque jour, un nombre croissant de gens veulent participer, par le biais de leurs gouvernements locaux, à la construction d'un monde libéré de la faim.

La FAO lance un programme de coopération décentralisée afin de conjuguer cette volonté d'intervention locale avec la participation des institutions gouvernementales sous-nationales en Europe.

Promouvoir les structures locales

"La société civile et les autorités locales jouent un rôle de plus en plus important dans la lutte contre la faim et la pauvreté", explique Javier Pérez de Vega, coordonnateur du Programme de coopération décentralisée de la FAO.

La coopération décentralisée établit des partenariats solides et interdisciplinaires entre les organisations, tout en encourageant la participation active à la démocratie et la mobilisation des ressources. La participation directe des autorités locales sert également à renforcer l'appropriation du projet par le public, une condition que la FAO juge essentielle pour le développement durable.

Dans de nombreux pays, la part des fonds des budgets locaux ou à gestion locale affectés à la coopération décentralisée de l'aide publique au développement (APD) augmente chaque année. En Espagne, par exemple, elle est passée de 2 pour cent en 1990 à 15 pour cent du budget total de l'APD en 2000.

"Les quelque 8 000 municipalités, 100 provinces et 20 régions italiennes donnent une idée du potentiel des activités décentralisées qui ont pour but de mobiliser les ressources sociales, humaines et financières des autorités locales dans la lutte contre la faim et la malnutrition", déclare M. Pérez de Vega.

Projets en cours

Jusqu'à présent, la FAO a collaboré avec quatre pays européens en matière de coopération décentralisée pour le développement: Allemagne, Espagne, France et Italie.

Le premier projet pilote de coopération décentralisée de la FAO a été lancé l'an dernier: un partenariat entre la municipalité de Kigali, la capitale du Rwanda, et la ville de Rome, avec le soutien du gouvernement italien pour le développement d'activités agricoles aux abords de la ville africaine.

"Ces projets entendent créer des liens entre les acteurs non étatiques et les administrations locales afin de jeter les bases du développement durable, tout en affrontant en priorité les questions de l'insécurité alimentaire et du manque de revenus pour les ménages les plus démunis", explique M. Pérez de Vega.

Le Programme spécial pour la sécurité alimentaire

Au Brésil, la FAO contribue au Programme «Faim Zéro» par le biais du Programme spécial pour la sécurité alimentaire (PSSA).

Le PSSA sert de cadre pour l'intégration d'initiatives concrètes de collaboration associant différentes parties prenantes à de plus vastes programmes de développement rural et de sécurité alimentaire.

Le PSSA - qui démarra comme programme pilote en 1995 dans 15 pays - a pour vocation d'améliorer la sécurité alimentaire nationale et au niveau des ménages par l'introduction de simples techniques agricoles à faible coût et écologiquement rationnelles. A l'heure actuelle, le PSSA est opérationnel dans 100 pays.

Contact:
Nuria Felipe Soria
Relations avec les médias, FAO
nuria.felipesoria@fao.org
(+39) 06 570 55899

Contact:

Nuria Felipe Soria
Relations avec les médias, FAO
nuria.felipesoria@fao.org
(+39) 06 570 55899

FAO/15144/A. Conti

Installation de collecteurs d'eaux pluviales dans la région aride du Nord-Est du Brésil

envoyer cette page
L'union fait la force
La FAO et les gouvernements locaux unis dans la lutte contre la faim
19 mars 2004 -- L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et les régions du Piémont et de la Toscane en Italie unissent leurs forces pour aider le Programme brésilien «Faim Zéro» à construire un million de collecteurs d'eaux pluviales dans la région aride du Nord-Est du Brésil.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS