FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2004 :: Pluies capricieuses…
Pluies capricieuses, troubles civils et criquets pèlerins menacent la sécurité alimentaire en Afrique subsaharienne
Au Soudan, des millions de paysans contraints à abandonner leurs terres. Ailleurs, sécheresse et sida minent la production agricole.
6 juillet 2004, Rome -- En Afrique subsaharienne, 23 pays sont actuellement confrontés à des crises alimentaires graves, selon le Rapport Afrique publié aujourd'hui par la FAO.

Malgré une amélioration générale en ce qui concerne les besoins en aide alimentaire, des millions de personnes restent fragilisées en raison des effets conjugués de pluies capricieuses, des troubles civils, du sida et du criquet pèlerin.

Pour 2004, les besoins de l'Afrique subsaharienne en aide alimentaire sont estimés à 2,9 millions de tonnes, contre environ 4 millions de tonnes l'année dernière.

Crise humanitaire au Soudan

Au Soudan, la crise humanitaire dans le Grand Darfour a eu de graves conséquences: 1,2 million de personnes ont dû fuir les zones de conflit, abandonnant leurs champs et leurs habitations.

Malgré de bonnes pluies et une récolte céréalière record en 2003, les perspectives pour la saison 2004 sont assombries par les troubles civils qui ont paralysé l'agriculture et les autres activités économiques.

Le 3 juin dernier, la FAO et le PAM ont lancé une opération d'urgence d'un coût de 195 millions de dollars en faveur de 2 millions de Soudanais.

Afrique orientale

En Afrique orientale, la rareté des pluies et les effets des sécheresses et des conflits armés des années précédentes ont aggravé la situation alimentaire dans plusieurs pays.

"En Somalie, la situation est très alarmante, notamment dans le nord-est du pays, souligne la FAO. La sécheresse des quatre années précédentes a décimé jusqu'à 80 pour cent du cheptel dans certaines régions. Les problèmes se sont aggravés dans les régions méridionale et centrale du fait des troubles civils.

En Ethiopie, l'optimisme est à la baisse, car les pluies attendues ne sont pas au rendez-vous. En Erythrée, encore une fois, la récolte risque d'être compromise par la sécheresse.

En Ouganda, les perspectives de récolte sont assombries par des pluies capricieuses et l'insécurité dans le nord. Au Kenya, des cas d'empoisonnement par l'Aflatoxine ont incité le gouvernement à distribuer de la nourriture dans plusieurs districts.

La menace du criquet pèlerin

En Afrique de l'Ouest, des pénuries alimentaires persistent dans plusieurs pays, malgré les bonnes récoltes de 2003.

Le criquet pèlerin se fait de plus en plus menaçant. Il risque, si des ressources supplémentaires ne sont pas fournies à temps, de dévaster les récoltes.

En Côte d'Ivoire, c'est l'insécurité et la pénurie d'intrants qui posent des problèmes. En Sierra Leone, le retour au calme a incité beaucoup de paysans à retourner à leurs champs.

Mais les personnes déplacées et les réfugiés dans ces deux pays, tout comme au Liberia et en Guinée, ont toujours besoin d'aide alimentaire.

Le Tchad a accueilli près de 200 000 réfugiés venus du Soudan. Il en est résulté une hausse des prix des céréales du fait de la forte augmentation de la demande sur les stocks alimentaires locaux.

Troubles civils en Afrique centrale

En République centrafricaine, bien que les conditions climatiques soient favorables, la production céréalière devrait diminuer pour la troisième année consécutive en raison des troubles civils.

En République du Congo également, l'insécurité entraîne des pénuries alimentaires et perturbe la distribution de l'aide humanitaire.

Au Burundi, la FAO prévoit une embellie en 2004. Toutefois, un virus qui attaque le manioc a provoqué une flambée des prix des racines et tubercules (hausses de 50 à 100 pour cent dans certaines régions).

Afrique australe

Selon les premières estimations, la récolte céréalière pour 2004 se situerait autour de 20 millions de tonnes en Afrique australe, soit une baisse de 4 pour cent par rapport à l'année précédente.

La production de la principale culture, le maïs, devrait atteindre 14 millions de tonnes, soit une régression de 9 pour cent par rapport à l'année dernière.

Les récoltes céréalières ont diminué, en 2004, au Lesotho, au Malawi, en Afrique du Sud, au Swaziland et au Zimbabwe. Mais elles ont augmenté en Angola, au Botswana, à Madagascar, au Mozambique, en Namibie et en Zambie.

Au Lesotho, où la baisse a été très importante, un grand nombre de personnes a toujours besoin d'aide alimentaire.

Au Zimbabwe, la production céréalière a souffert de plusieurs facteurs, notamment les pluies capricieuses, la pénurie d'intrants et l'épidémie de sida. On estime que les pénuries alimentaires affecteront 2,3 millions de ruraux et, au moins, autant de citadins.

Au Malawi, 1,26 million de personnes dans les régions centrale et méridionale auront besoin d'aide alimentaire.

Le Rapport Afrique est produit par le Système mondial d'information et d'alerte rapide de la FAO (SMIAR).

Le Rapport sur la situation alimentaire et les perspectives de récoltes en Afrique sub-saharienne détaille, pays par pays, la situation des approvisionnements alimentaires en présentant notamment le bilan céréalier de l'année commerciale en cours.

Il s'appuie sur des missions d'évaluation conjointes FAO/PAM et fournit des chiffres sur les besoins les plus urgents d'importations commerciales et d'aide alimentaire.

Contact:
George Kourous
Relations médias, FAO
george.kourous@fao.org
(+39) 06 503 8282

Contact:

George Kourous
Relations médias, FAO
george.kourous@fao.org
(+39) 06 570 53168

FAO/20175/G. Diana

La production de maïs a fortement chuté en Afrique australe

FAO

FAO

envoyer cette page
Pluies capricieuses, troubles civils et criquets pèlerins menacent la sécurité alimentaire en Afrique subsaharienne
Au Soudan, des millions de paysans contraints à abandonner leurs terres. Ailleurs, sécheresse et sida minent la production agricole.
6 juillet 2004 -- En Afrique subsaharienne, 23 pays sont actuellement confrontés à des crises alimentaires graves, selon le dernier Rapport Afrique de la FAO.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS