FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2004 :: Dattes: la producti…
Dattes: la production mondiale menacée par les ravageurs et les maladies
Réseau mondial sur le palmier-dattier
13 juillet 2004, Rome - La production de palmier-dattier est confrontée à de graves difficultés: faibles rendements liés à l'insuffisance de la recherche, propagation de parasites et problèmes de commercialisation.

Un Réseau mondial sur le palmier-dattier vient d'être lancé par la FAO afin de promouvoir la recherche et les échanges d'informations sur la production, les ressources et les bénéfices sociaux et écologiques de cet arbre des régions chaudes.

Les palmiers dattiers sont principalement cultivés en Asie du Sud-Ouest et en Afrique du Nord.

La production de dattes est une culture de subsistance extrêmement importante dans la plupart des régions désertiques. Pour des millions de personnes, les dattes représentent un élément nutritionnel important contribuant à la sécurité alimentaire.

En outre, le palmier-dattier et ses fruits font partie intégrante de la culture et de la diversité agrobiologique des régions désertiques.

Chute de productivité

Au cours de la dernière décennie, la productivité des palmiers-dattiers a décliné dans les zones de culture traditionnelles. Ce sont 30 pour cent de la production qui peuvent être perdus sous l'effet des maladies et des parasites.

Au Moyen-Orient, le charançon rouge des palmiers est récemment devenu l'un des plus importants ennemis alors que la maladie dite du "bayoud" reste une menace répandue en Afrique du Nord.

En 2002, la région du Golfe produisait environ 65 pour cent de la production mondiale de dattes et l'Afrique, quelque 35 pour cent.

Pour la même année, la production mondiale de dattes s'est élevée à environ 5,4 millions de tonnes.

"Les parasites et les maladies se répandent de plus en plus avec l'accroissement du commerce et des voyages dans un système de mondialisation", selon l'expert du Service de la protection des plantes de la FAO, M. Peter Kenmore.

Un récent séminaire sur la protection intégrée du palmier-dattier dans les pays du Golfe persique a passé en revue les leçons tirées des programmes écologiques appliqués aux palmiers en Asie et en Amérique latine.

Le séminaire a recommandé de renforcer les stratégies de lutte phytosanitaire biologiques au Moyen-Orient. Il a, d'autre part, insisté sur l'importance de la recherche interdisciplinaire et le suivi sur le terrain pour détecter et éradiquer, dès les premiers stades, les nuisibles.

Les systèmes de quarantaine devraient être complétés par des observations sur le terrain et la formation des agriculteurs et travailleurs agricoles, selon la FAO.

"Les écoles agricoles locales et la formation de spécialistes de vulgarisation agricole devraient être encouragées", a déclaré M. Kenmore.

L'Algérie, le Bahrein, le Chili, l'Egypte, l'Inde, l'Iran, la Jordanie, le Maroc, la Namibie, le Sultanat d'Oman, la Palestine, le Qatar, l'Arabie Saoudite, la Tunisie et les Emirats Arabes Unis, entre autres pays, ont rejoint le Réseau mondial sur le palmier-dattier.

Contact:
Salah Al-Bazzaz
Relations médias, FAO
salah.albazzaz@fao.org
(+39) 06 570 56328

Contact:

Salah Al-Bazzaz
Relations médias, FAO
salah.albazzaz@fao.org
(+39) 06 570 56328

FAO/18837/I. Balderi

Au cours de la dernière décennie, la production des palmiers-dattiers a accusé une baisse notable

envoyer cette page
Dattes: la production mondiale menacée par les ravageurs et les maladies
Réseau mondial sur le palmier-dattier
13 juillet 2004 - La production de palmier-dattier est confrontée à de graves difficultés: faibles rendements liés à l'insuffisance de la recherche, propagation de parasites et problèmes de commercialisation.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS