FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2004 :: Innovations de la F…
Innovations de la FAO dans la gestion des données géographiques
Un logiciel libre et ouvert cible les besoins d'information des pays en développement
21 juillet 2004, Rome -- Pour les responsables de la conception et de la mise en oeuvre des stratégies de réduction de la faim et de la pauvreté rurale, l'information géographique est cruciale car elle aide à identifier les problèmes et à suggérer des solutions.

Selon John Monyo, Sous-Directeur général, Département du développement durable de la FAO, les progrès réalisés en technologies de télédétection et d'information géographique ont porté, au cours de la dernière décennie, à une véritable explosion des informations géographiques disponibles - des images par satellite et des bases de données spatiales aux cartes interactives. Toutefois, l'accès à ces données reste limité.

Afin de mettre ces informations à la disposition de ceux qui en ont besoin, la FAO a conçu GeoNetwork, un système de gestion des informations spatiales qui offre un accès via Internet à toute une série de données géo-référencées de sources multiples.

GeoNetwork a pour vocation d'harmoniser et d'améliorer l'accès aux bases de données spatiales de la FAO afin d'aider les décideurs en matière d'agriculture, de foresterie, de pêches et de sécurité alimentaire, et de promouvoir des approches multidisciplinaires de développement durable, en permettant à la FAO, à d'autres agences des Nations Unies, aux organisations non gouvernementales et aux instituts de recherche du monde entier de partager et de diffuser plus facilement les informations géo référencées.

Combler la "fracture numérique"

GeoNetwork est unique, en ce sens qu'il est conçu spécifiquement pour aider les pays en développement à améliorer leur capacité de gérer les informations spatiales.

Son utilisation de logiciel libre et ouvert limite les coûts des usagers au minimum, un atout pour les pays en développement qui peuvent utiliser, modifier et redistribuer le code source du système et n'ont pas besoin de dépendre de fournisseurs étrangers ou de logiciels propriétaires coûteux.

Vue multicouches

Le visualisateur InterMap de GeoNetwork, élaboré conjointement par la FAO et le Programme alimentaire mondial (PAM), permet aux utilisateurs de superposer diverses couches de cartes des multiples serveurs des institutions de développement dans le monde entier pour créer une carte composite thématique sur mesure sur leur propre ordinateur.

Chaque couche illustre généralement une ou plusieurs variables, par exemple: biophysiques (densité de végétation, qualité du sol, fleuves), démographiques (densité démographique), économiques (PNB par habitant, mesures contre la pauvreté), infrastructurelles (frontières administratives, habitats, réseau routier, réservoirs d'eau) ou ressources en capital humain (installations sanitaires, points de distribution de nourriture).

En superposant diverses couches, InterMap illustre les relations spatiales entre les séries de variables. Il peut suggérer, par exemple, dans quelle mesure le manque d'infrastructures de transport contribue à maintenir dans la pauvreté une région au riche potentiel agricole.

Fusion des données

Puisque les normes internationales sont appliquées dans tout le système dans les métadonnées et les services cartographiques sur Internet que GeoNetwork utilise pour décrire et fournir un accès aux cartes et autres informations géospatiales, ces données peuvent être aisément échangées par la FAO et ses partenaires d'information.

Les métadonnées sont des informations de base servant à décrire les données (contenu, qualité, date, conditions d'utilisation, source, propriété et autres caractéristiques). Ces informations permettent aux utilisateurs d'évaluer si une série de données est adaptée à leurs besoins.

Jelle U. Hielkema, Fonctionnaire principal (télédétection) au Service FAO de l'environnement et des ressources naturelles et point focal de GeoNetwork, décrit ce qui distingue GeoNetwork d'autres outils de gestion de l'information: "Il y a trois concepts: normes internationales, logiciel ouvert et interopérabilité. Le système a été conçu pour s'adapter parfaitement aux applications existantes."

Autrefois, ces technologies étaient développées indépendamment les unes des autres, souvent sans tenir compte de leur compatibilité, ce qui fait qu'on ne peut accéder ou utiliser correctement une grande partie des données spatiales stockées dans les archives de diverses agences des Nations Unies et instituts de développement, car les jeux de données sont bien souvent incompatibles.

Mais les métadonnées de GeoNetwork sont conformes aux normes fixées par l'Organisation internationale de normalisation (ISO), institution constituée de 148 États membres et chef de file dans la mise au point de normes techniques et de spécifications internationales,.

"La conformité aux normes ISO signifie que les données créées sur un serveur avec un logiciel A peuvent être lues aisément sur un autre serveur avec un logiciel B, ou encore peuvent être utilisées par un autre usager avec un logiciel C", explique M. Hielkema.

Collaboration

"La FAO a assumé un rôle pilote dans le domaine de la gestion des informations spatiales, non seulement au sein du système des Nations Unies mais en général", déclare M. Monyo. "D'autres organisations apprécient notre expérience dans ce secteur et demandent notre expertise pour améliorer leurs propres systèmes de gestion de l'information."

Outre sa collaboration avec le PAM, la FAO a récemment signé un accord avec le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) pour adapter les capacités de recherche et l'architecture de GeoNetwork à un portail Internet (UNEP.net) qui rassemble les informations environnementales de la communauté scientifique mondiale afin d'aider à élaborer des solutions intégrées aux problèmes d'environnement.

Élargir sa porté

Outre ses installations au siège de la FAO et du PAM, où divers services techniques l'utilisent en le complétant avec leurs propres informations, GeoNetwork a prouvé son efficacité sur le terrain.

Au Mozambique, 12 organismes gouvernementaux et internationaux travaillant dans les domaines de l'agriculture, de la sécurité alimentaire et de l'humanitaire utilisent GeoNetwork depuis septembre 2003 pour partager les informations et éviter tout chevauchement, ce qui a abouti à d'importantes synergies entre les partenaires dans la mise au point de systèmes d'information sur la sécurité alimentaire. Le PAM a en outre appliqué le système à ses bureaux régionaux au Sénégal, en Afrique du Sud et en Ouganda.

"Les décisions liées au développement durable sont, de par leur nature même, multidisciplinaires", affirme M. Monyo. "Les réalisations du projet au Mozambique, qui a été récemment renforcé par un cours de formation spécialisé, ont montré clairement que GeoNetwork améliore la communication entre les secteurs en intégrant différentes bases de données dans un système standardisé et en offrant des outils puissants pour le stockage, l'accès et l'analyse de données multisectorielles."

Contact:
Teresa Buerkle
Chargée d'information, FAO
teresamarie.buerkle@fao.org
(+39) 06 570 56146

Contact:

Teresa Buerkle
Chargée d'information, FAO
teresamarie.buerkle@fao.org
(+39) 06 570 56146

FAO

Les progrès technologiques ont porté à une augmentation des données géographiques, comme l'imagerie par satellite, mais leur accès demeure limité

envoyer cette page
Innovations de la FAO dans la gestion des données géographiques
Un logiciel libre et ouvert cible les besoins d'information des pays en développement
21 juillet 2004 -- Le système GeoNetwork de la FAO offre un accès via Internet à tout un ensemble d'informations géographiques à un coût minime pour les usagers, ce qui constitue un atout pour les pays en développement.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS