FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2004 :: Kenya: l'agricultur…
Kenya: l'agriculture nécessite une aide d'urgence
Sécheresses et mauvaises récoltes aggravent la crise
10 août 2004, Nairobi, Kenya -- Dans le prolongement de l'appel à l'aide internationale lancé en juillet dernier par le Kenya en faveur de son secteur agricole, la FAO indique qu'elle a besoin de 3,6 millions de dollars pour lancer, dans ce pays, quatre projets agricoles en faveur des familles rurales menacées par la disette.

L'initiative de la FAO s'insère dans le cadre d'un appel d'urgence récemment lancé par les Nations Unies pour contrer les effets des sécheresses et des pénuries alimentaires au Kenya.

Le premier projet, d'une valeur de 550 000 dollars, permettra de coordonner les informations et les études sur les populations vulnérables, les besoins vitaux du secteur agricole et l'impact des mesures prises dans le cadre de l'urgence. Il permettra également de coordonner les initiatives du gouvernement, des agences de l'ONU et des ONG.

Le deuxième projet, d'une valeur de 825 000 dollars, fournira des intrants agricoles essentiels pour la saison des semis d'octobre. Il ciblera à la fois les régions semi-arides et les zones où la pluviosité est plus élevée.

Le troisième projet, d'une valeur de 1,5 million de dollars, permettra de réduire le taux de mortalité provoqué, au sein du bétail, par les maladies infectieuses ou parasitaires. Il permettra, en outre, un meilleur accès du bétail à l'eau et un bon approvisionnement en viande pour les programmes d'aide alimentaire dans les régions sinistrées.

Intoxications alimentaires

Le quatrième projet de la FAO, d'une valeur de 750 000 dollars, vise à la prévention des populations contre les intoxications alimentaires et à l'amélioration des conditions de stockage des céréales en prévision de la prochaine récolte.

Le Kenya est confronté à de graves cas d'intoxication alimentaire par l'aflatoxine. Ce champignon rend les céréales impropres à la consommation en cas de mauvaise gestion post-récolte ou de déficiences au niveau du stockage. Depuis mai 2004, il a provoqué une centaine de décès chez l'homme.

Selon Bruce Isaacson, Représentant de la FAO au Kenya, les ménages vulnérables seront incapables, lors de la courte saison des pluies en octobre, de garantir leur sécurité alimentaire par leurs propres moyens. La FAO estime qu'il est urgent de les aider à améliorer leurs moyens d'existence tout en réduisant les causes de l'insécurité alimentaire.

Le 14 juillet 2004, le Président de la République du Kenya avait lancé un cri d'alarme et exhorté la communauté internationale à procurer une aide humanitaire aux populations particulièrement éprouvées.

Les problèmes du Kenya sont, en outre, aggravés par la pauvreté extrême et le Sida.


Contact:
John Riddle
Relations médias, FAO
john.riddle@fao.org
(+39) 06 570 53259

Contact:

John Riddle
Relations médias, FAO
john.riddle@fao.org
(+39) 06 570 53259

envoyer cette page
Kenya: l'agriculture nécessite une aide d'urgence
Sécheresses et mauvaises récoltes aggravent la crise
10 août 2004 -- La FAO a besoin de 3,6 millions de dollars pour lancer quatre projets agricoles au Kenya en faveur des familles rurales menacées par la disette.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS